Une fédération d’ostéopathes n’intéresse pas les bureaux des ASP

19 décembre 2010 par pascal Laisser une réponse »

La réunion qui s’est tenue à Nîmes le 18 décembre entre les six associations socio-professionnelles d’ostéopathes s’est conclue par des engagements à travailler ensemble mais surtout pas sur un projet concret de fédération. Un communiqué commun, une lettre au ministre de la santé, une nouvelle réunion dans deux mois… Bref, que de l’habituel. Les historiens du paysage ostéopathique français pourront ressortir de multiples communiqués identiques signés en 2006, en 2002, en 2001… et bien avant encore. On sait ce qu’il est advenu ensuite de tels engagements ! Si nos représentants pensent que cela est susceptible de satisfaire les professionnels…

Il devient plus que nécessaire de leur faire remonter un message massif. Pour cela, participez au sondage « Souhaitez-vous une fédération des ostéopathes ? » en cliquant ici

Consultez les résultats ici: DIMANCHE 19 DECEMBRE 2010

Publicité

21 commentaires

  1. sebastien Demarcq dit :

    c’etait à prevoir
    n’est il pas temps de renouveler les cadres de toutes les ASP
    pour changer les idées et faire évoluer les mentalités ?

    A mediter

  2. Pailleret dit :

    Bonsoir, je suis désolé mais je pense qu’il y a une erreur de frappe à la première question. Je ne peux donc répondre. Cordialement

  3. Guillaume KRIEF dit :

    Ah pourtant… la belle autosatisfaction de ce cher Président du ROF (cf.site Web) ! Il a presque réussi à me sortir une larme.
    Je comprends son refus de devoir convoquer une AGE pour soumettre son poste à une élection. AGE qui sera pourtant la seule et unique solution pour assurer la survie du Registre.

  4. pascal dit :

    Merci de me l’avoir indiqué. C’est corrigé maintenant.

  5. Thierry Cajgfinger dit :

    Si notre hôte a raison et si nos décideurs n’en veulent effectivement pas, il faudrait savoir ce qui les motivent ainsi, quoique l’on peut aisément le deviner !

    A moins qu’ils signifient précisément leurs motivations de ne pas le faire autres que le positionnement des égos ou des préalables de pensées…
    N’étant pas au SFDO, je reste persuadé que, même posée avec maladresse et stratégie politicienne, ce projet ait été le meilleur que l’on ait connu.
    Je regrette les réflexions de l’UFOF qui aurait été, à mon sens, le mieux placé avec le substrat du ROF, pour aider au devenir de cette idée.
    Je regrette également que la CNO, habituellement discrète, ai choisi de rester de nouveau dans l’ombre..

    Nous verrons qui et dans quelles proportions, des membres de ces entités rejoindront en masse et avec force le SFDO pour faire émerger cette fédération qui se devra d’être le plus indépendante possible au terme, si elle voit le jour ?

    L’avantage est que maintenant nous savons où nous n’allons pas…!

  6. Thierry Cajgfinger dit :

    …et puis refuser à l’UNEO d’être présente sous des prétextes de représentativité, je trouve cela plutôt gonflé !!!
    Les étudiants apprécieront.

    • Quentin dit :

      En tant qu’étudiant et membre de l’UNEO, je me fais enormément de soucis, et je suis sur que dès la rentrée, cette histoire va faire le tour des écoles d’ostéo !! Quelle belle image vont avoir ces ASP aux yeux des futurs praticiens ?!?!
      Que les représentants des ASP continuent ainsi, ils vont dégouter les jeunes et fururs ostéo et déplier le tapis rouge à l’ostéopathie non-exclusive, et donc la mort prononcée de l’ostéopathie exclusive !!
      A part le boycott généralisé des ASP, rien ne pourra changer l’ostéo !!
      A part la colère montante des étudiants . . . (à croire les seuls à avoir envie que quelque chose bouge, et sans interêts sales et égoïstes)

      Cordialement

  7. Eric Pihier dit :

    Autrefois pour la lumière on s »éclairait avec les lampes à pétrole,( associations?), aujourd’hui les « leds » ( FFO?) arrivent et ce changement n’empêche pas la lumière d’être, au contraire elle est d’une meilleure qualité. Il y a un temps pour tout, celui des lampes à pétrole est révolu.
    cqfd
    Confraternellement.

    • vinatier bruno dit :

      Du consensus mou,pour ne pas dire la réticence de certains (surtout de l’UFOF),que j’évoquais vendredi matin à la suite de la réunion de Rennes Jeudi dernier,la montagne a encore accouché d’une souris.
      Doit on en rester là ?
      A mon sens non,la riposte doit s’organiser reste à déterminer maintenant comment la base doit faire plier ceux qu’elle a mandaté( si elle le désire).
      A réfléchir avec un peu de recul,et à tête reposée,bonsoir à tous.

  8. Olivier Patrux dit :

    J’ai du mal à croire, vu les antécédents, que vous pouvez espérer qu’il se passe quelque chose dans quelque sens que ce soit alors que se sont les mêmes protagonistes! Nos chers, soit disant, représentants du pof vont encore une fois s’occuper de leur petit avenir et je tiens le pari que cela n’aboutira à rien.
    Cela me rappelle une formation d’un certain conseil de l’ordre chez les MK où tous les postes ont été accaparé par les différents représentants des syndicats et cela n’a choqué personne alors que, par définition, comment peut on s’occuper d’éthique et de déontologie en ayant été parti pris et en se battant avec des idées et des revendications subjectives (ce qui n’est pas critiquable;ce qui l’est c’est la façon de le faire…)
    Si vous voulez créer une unité, fédération , peu importe le nom, faites le avec d’autres personnes et avec bien évidemment l’avenir de la profession:les étudiants!
    Rien que ce refus d’adjoindre les jeunes montre bien le mal préféré des Français:le conservatisme, qui tue la médecine Française et va tuer lentement mais surement l’ostéopathie.

  9. Francès Jean-Hervé dit :

    La réunion de Rennes était sans espoir, vu les propos de l’UFOF notamment, mais une belle naïveté nous habitait tous.
    Erreur c’était bel et bien de la naïveté !
    Bon ben maintenant on attend les commentaires de tout ce petit monde secret qui aura peut-être la politesse de communiquer avec sa base ?!
    Et d’ailleurs… S’il vous plaît : la base elle écoute, elle donne pas son avis, on est bien d’accord ?!

  10. Philippe Pernette dit :

    Comment s’étonner d’une difficulté des ostéopathes à se fédérer? Chaque ASP se croit de longue date apte à remplir ce rôle…
    Mais regardons plus profondément : ces clivages ne sont-ils pas à l’image de l’ostéopathie qui se décline elle-même encore trop souvent en ostéopathie crânienne, viscérale, etc (cf questionnaire pour adhérer au ROF par ex.)…? Qu’est devenu le principe de globalité ?
    Peut-être chacun doit-il commencer par réfléchir sur la véritable dimension du concept et son application dans la prise en charge du patient…?
    Peut-être sera-t-il plus aisé de nous unir au nom d’une ostéopathie une, pleine et entière, indivisible…?

  11. vinatier bruno dit :

    Ils nous ont fait le coup de l’angélisme,vous voyez , »on s’aime tous on peut discuter ensemble…bla ,bla, bla… ».
    Ceci dit personne n’a été dupe,seule avancée la critique insultante du SFDO sur le site de l’UFOF a disparu,Sterlingot n’est plus Poujadiste,mais le bal des faux culs continue.

  12. Thierry Cajgfinger dit :

    Après le populisme, le poujadisme, bientôt la voie ouverte à l’extrémisme ?

  13. Thierry Cajgfinger dit :

    Mon écrit avait laissé entendre l’absence de l’UNEO, en fait sa participation n’a été permise que de façon consultative suite à, semble t’il, la demande de 2 ASP ! Mea Culpa

  14. Samuel Fontanille dit :

    Alors que les enjeux devraient être élargis à une dimension européenne, on se noie dans un verre d’eau en se regardant le nombrils.
    J’avoue ne pas comprendre comment pensent ceux qui sont sensés nous « représenter ».
    Qu’est ce qui justifie un tel éclatement de notre représentativité?
    Où est notre cohérence et notre lisibilité?

Laisser un commentaire