Les étudiants en ostéopathie en ordre de bataille.

23 février 2011 par pascal Laisser une réponse »

L’Union nationale des étudiants en ostéopathie (UNEO) appelle ses adhérents à manifester le jeudi 24 février 2011. Le récent refus du ministre de la santé de recevoir son président n’est surement pas étranger à cela.

L’UNEO estime que « l’avenir de l’ostéopathie est plus que jamais en danger » :

  • Plus de 50 écoles en France et d’autres à venir !!! (il s’emblerait qu’une école lyonnaise de formation pour les professionnels de santé ait décidé d’ouvrir une formation post bac),
  • L’incertitude concernant la revalorisation du nombre d’heures d’études suite à la décision du Conseil Constitutionnel.
  • Les revendications de la Fédération Française des Masseurs Kinésithérapeutes Rééducateurs de réserver l’exercice de l’ostéopathie aux seuls professionnels de santé»;
  • Les atermoiements des associations socioprofessionnelles d’ostéopathes exclusifs qui ne semblent pas prendre la mesure des enjeux de 2011.

L’UNEO demande:

  • un interlocuteur compétent au Ministère de la Santé
  • la parution du rapport de l’IGAS sur les formations,
  • le maintien d’un minimum de 3520 h de formation initiale avec l’application des décrets pour atteindre un jour les 4320H recommandées par l’OMS !
  • une Union rapide et efficace des dirigeants et acteurs de l’Ostéopathie
  • que chaque personne composant le paysage ostéopathique face acte de citoyenneté ostéopathique en s’exprimant, s’engageant et en s’unissant pour enrayer cette trajectoire subie dont l’issue est aujourd’hui hasardeuse!

Plus d’info ici

Compte rendu de la réunion du jeudi 24 février 2011 à la Préfecture de LYON ici

Compte rendu de la manifestation ici

Publicité

116 commentaires

  1. Matthieu PETIT dit :

    Bonjour à toutes et tous!

    Je comprends les inquiétudes et attentes de l’UNEO. Je ne pourrais être présent le 24 car en déplacement professionnel prévu de longue date (frais financiers engagés).

    Je profite de ce commentaire pour laisser une « proposition »:
    Serait-il possible (utile) de mettre en place un sondage internet destiné aux ostéopathes (quelque soit « l’étiquette ») afin de connaître la position des professionnels quant aux problématiques actuelles (et notamment la notion d’union).
    Je pense qu’en faisant circuler l’info auprès de nos contacts ostéo, nous pourrions avoir des centaines, voire des milliers de réponses en peu de temps…

    Bonne journée à toutes et tous!

  2. fontaine dit :

    bravo l’uneo ; je suis de tout coeur avec vous !!!!
    attention la manif est prevu pour le 24 fevrier et non le 24 janvier !!!

  3. Ben dit :

    Les étudiants se bougent…essayent, avec leurs petits moyens, de faire bouger les choses…3 écoles, avec des différences certaines, vont défiler ensemble…si toutes les associations représentant des ostéopathes (d’aujourd’hui et de demain) pouvant en faire autant….

  4. jeanne dit :

    Je suis désolée mais je n’ai pas pu me rendre à cette manifestation de l’UNEO du jeudi 24 janvier 2011… c’était comment alors ?

  5. Bat dit :

    « L’Union nationale des étudiants en ostéopathie (UNEO) appelle ses adhérents à manifester le jeudi 24 janvier 2011″

    Le 24 février plutôt ?

  6. Olivier Levent dit :

    Heu…
    « L’Union nationale des étudiants en ostéopathie (UNEO) appelle ses adhérents à manifester le jeudi 24 janvier 2011″???
    « …a appelé ses adhérents à manifester le jeudi 24 janvier 2011″?
    ou
    « appelle ses adhérents à manifester le jeudi 24 février 2011″?
    ??

  7. j. coatmellec dit :

    Court comme délai, même en tenant compte de l’erreur.
    Je penserai à vous demain.

  8. sebastien Demarcq dit :

    Si toutes les écoles s’unissent ca risque de faire du monde :-)
    et si je me souviens bien lors des manifs de 2007, heureusement qu’il y avait des bus complets d’etudiants sinon il n’y aurait pas eu grand monde

    • Matthieu PETIT dit :

      On en a fait des kms dans Paris…

    • Bruno Vinatier dit :

      Tu y étais donc !!!!
      Tu n’as donc pas suffisamment observé le nombre de professionnels qui s’y trouvaient,et pour certains venant d’assez loin.

      • Matthieu PETIT dit :

        Je n’ai pas dit que j’approuvais les écrits de Sébastien…

        La dernière manifestation mise à part, je suis tout à fait d’accord qu’il y avait de nombreux professionnel(le)s, ainsi que des membres de nos familles, et des patients!

  9. Thierry Cajgfinger dit :

    La veille pour le lendemain, ça fait un peu court pour réagir.
    Allez les jeun’s !

  10. Sébastien Breuil dit :

    Ils en parlent depuis la semaine dernière, si je me trompe pas.
    La manifestation à lieu à Lyon

    • Stéphane Royal dit :

      Vous avez raison , nous communiquons en interne depuis plus d’une semaine… et la manifestation aura bien lieu sur LYON.
      N’hésitez pas à venir nous soutenir …

      • Thierry dit :

        Communiquer en interne pour imposer une manifestation de communication externe, ne te semble t’il pas en limiter de fait les effets tant espérés ??
        J’ai bien peur que vous n’alliez diluer en province votre émotionnel dans un nuage de fumée !

        J’aimerais me tromper parce que vous ne le méritez pas.

      • guillerme dit :

        Vous avez raison de vous battre pour votre avenir… j’espère que votre action aura qques impacts au Ministère de la Santé… et je souhaite que les médias vous aident dans votre action.. bon courage à tous !

        La mère d’un étudiant en ostéopathie à Lyon

  11. Bruno Vinatier dit :

    Tiré de la justification de cette journée sur le forum de l’Unéo :
     »
    Sinon, face au refus de certains professionnels de nous intégrer dans les travaux consensuels de plate forme ou autres, nous vous informons que l’UNEO a décidé de rejoindre la FFO en répondant favorablement à l’invitation du président de la FFO. Nous espérons ainsi lancer un signe fort aux autres acteurs. A ce titre, la crainte des autres syndicats professionnels de nous retrouver « affiliés » au SFDO et de fait « opposés » à eux, se voudrait totalement abjecte. La preuve est que c’est l’UNEO qui est refusée en réunion de plate-forme aujourdhui pour ses propos virulents mais honnêtes. Et ce nest pas l’UNEO qui refuse de travailler avec tous les combattants de l’ostéopathie  »

    je suis personnellement très satisfait de cette décision qui va aider la FFO à prendre forme,et favorablement étonné de cette maturité face à « la déliquescence » du POF.
    Que les étudiants aient le droit de s’exprimer est la moindre des choses,ils représentent aussi un contre pouvoir essentiel à cette hégémonie ambiante de certains directeurs d’établissements sourds aux supplications des étudiants et des professionnels.
    Malheureusement l’annonce tardive de ce mouvement ne permettra pas à de nombreux professionnels de se rendre à cette manifestation,mais comptez sur notre soutien morale.

  12. Luc Thoby D.O. mrof n° 393 dit :

    Bravo les étudiants, et notamment à Charles et Stéphane

    Prévenu plus tôts, nous aurions pu nous déplacer comme nous l’avons fait ensemble à plusieurs reprises en 2007.

    Si d’autres actions sont nécessaires ( par exemple à Paris ), nous en serons, comme d’habitude.

    J’imagine que vous avez préparé votre action.

    Je me permets de vous donner quelques conseils glanés auprès d’experts en communication de grands groupes.

    Lors de vos interviews, soyez hyper synthétiques : une idée adossée à un exemple et pas plus de 3 idées.

    Il faut déterminer à quels publics est destinée votre communication ( par exemple politiques et population française ) et ne pas trop provoquer nos adversaires sur ce combat pour éviter des réactions.

    Pour ma part, je défendrai le thème de l’exercice exclusif, la durée des études et la qualité des soins.

    . exercice exclusif pour les ni-ni, les médecins et les kinés ( exemple des praticiens qui sont en exercice non exclusif par manque de formation suffisante, exemple de la crédibilté d’un médecin généraliste qui pratiquerait la chirurgie 20% de son temps ).

    . la durée et la qualité des études en rapport avec les recommandation de l’OMS ( est ce que les étudiants français sont plus intelligents que nos voisins européens pour avoir une formation au rabais en terme d’heures ? ). Favoriser l’accès aux boursiers des études d’ostéopathie.

    . La qualité des soins et la sécurité du patient ( nous ne comprendrions pas que Monsieur le Premier Ministre François Fillon, comme tant d’autres hommes politiques, se fasse soigner et décore son ostéopathe exclusif et ne permette au plus grand nombre de Français de bénéficier de la même qualité de soins.

    J’ espère ne pas vous avoir ennuyés avec ces conseils, mais votre crédibilté dépend aussi du pragmatisme et du professionnalisme de votre action.

    La réussite de cette manifestation passe par une médiatisation contrôlée de vos idées- forces qui augmentera son effet de façon exponentielle.

    Bien à vous toutes et tous.

    Luc.

    .

  13. Bourasset Charles dit :

    Bonsoir à tous,

    Merci pour vos commentaires et pour vos conseils dans certains cas.

    En effet, nous n’avons pas trop communiqué en externe sur cette manifestation Lyonnaise. Puisque ce n’est que la première et l’heure n’était pas venu, pour nous, de rassembler toutes les forces vives de l’ostéopathie mais plutôt rassembler tous les étudiants de la région.

    Prenons cela comme un galop d’essai…

    Je tiens,d’ores et déjà, à vous dire que le bureau de l’UNEO sera reçu à 11H30 à la préfecture avec un chargé de mission du préfet et un représentant de l’ A.R.S ( Agence Régionale de Santé) donc si vous avez des idées à faire passer…exprimez vous

    Bonne soirée à tous,

    Charles

  14. Luc Thoby D.O. mrof n° 393 dit :

    Auprès du préfet, je parlerai en plus du numérus clausus et de son implication sur la qualité de l’enseignement.

    En effet, sur ce blog, j’avais de façon analogique comparé la population assez similaire des chirurgiens-dentistes ( exercice presqu’exclusivement libéral ) et celle des ostéopathes et indiqué qu’il faudrait former 400 à 500 ostéopathes par an alors qu’il va en être formé 4 à 5 000.

    Comment trouver autant d’enseignants de qualité pour encadrer tous ces étudiants ?

    Bon courage.

    Luc.

    • Bourasset Charles dit :

      Merci M.Thoby pour votre commentaire.

      Juste, pour être précis, les dentistes sont regroupés sous 16 facultés d’environ 55 étudiants par promotion…

      Soit environ 880 étudiants formés tous les ans sachant que certains continuent ( Ortho et DU) et d’autres arrêtent pendant leur formation.

      Mais je suis bien d’accor avec vous et je n’ose espérer avoir le même statut qu’eux dans quelques années..

    • Bourasset Charles dit :

      Merci M.Thoby pour votre commentaire.

      Juste, pour être précis, les dentistes sont regroupés sous 16 facultés d’environ 55 étudiants par promotion…

      Soit environ 880 étudiants formés tous les ans sachant que certains continuent ( Ortho et DU) et d’autres arrêtent pendant leur formation.

      Mais je suis bien d’accord avec vous et je n’ose espérer avoir le même statut qu’eux dans quelques années..

  15. Luc Thoby D.O. mrof n° 393 dit :

    Le travail analogique sur la démographie a été publié via un post du 3 février à 23 h 14 dans la discussion :  » la formation à l’ostéopathie est reconnue de niveau supérieur….. »

    Pour le Préfet ( représentant du Gouvernement ), je lui dirai aussi que les professionnels vous soutiennent et se joindront à vous ultérieurement si nécessaire.

  16. Luc Thoby D.O. mrof n° 393 dit :

    La formation de 880 chirurgiens – dentistes par an semble notoirement insuffisante pour une population actuelle de 40 000 dentistes.

    Le post que j’avais produit le 3 février renvoie à une étude démographique que vous pouvez lire et qui propose de former 1500 étudiants dentaires par an pour stabiliser cette population de 40 000 praticiens
    ( je cite les chiffres de mémoire ).

    L’ Etat renâcle sans doute à former plus de dentistes, car la formation coûte cher en locaux et enseignants.

    De plus, cela permet, à terme, de réduire progressivement l’offre de soins dentaires, et donc, des remboursements par la Sécurité Sociale.

    Dans le cas de l’Ostéopathie, la formation privée ne
    grève pas les ressources de l’Etat ( mais empêche des enfants dont les familles ont des revenus limités d’accéder à notre belle profession ) et l’offre de soins est remboursée par des assurances privées, ce qui est tout bénéfice pour les caisses de l’ Etat.

    Il est intéressant de lire le communiqué du RNOC sur le Site de l’Ostéopathie de notre ami Jean-Louis Boutin où il est aussi question d’un DE ou DO national.

  17. thierry dit :

    J’ajouterai la responsabilité certaine de l’Etat, même indirecte, ne serait-ce qu’en laissant faire :

    - la mise en situation précaire, voir pire, des étudiants peu ou mal informés s’engageant dans des emprunts considérables aux fins de financer des études, qui à terme ne leur permettront pas d’en atteindre les possibilités de remboursement.

    - la mise en danger potentielle des patients soignés par des jeunes ostéopathes qui n’auraient pas eu une formation suffisante en terme de prise en charge, notamment pour les cursus court en considérant notamment le rapport de l’OMS.

  18. Luc Thoby D.O. mrof n° 393 dit :

    et n’hésitez pas à faire connaître votre action au niveau internet ( autres sites que ce blog ), radios, presse, télé si possible.

    Collectionnez vos interviews et nous les répercuterons, notamment dans nos salles d’attente.

    Les média sont des armes incontournables à utiliser de façon précise.

    Bonne manif !!!!

  19. Luc Thoby D.O. mrof n° 393 dit :

    Autre idée – force :

    un ostéopathe exclusif est un professionnel qui n’exerce que l’Ostéopathie parce qu’il est compétent et qu’il croit en sa pratique. Sa plaque professionnelle est sans équivoque.

    Les ostéopathes à temps partiel sont souvent mal formés, mercantiles et confondent Ostéopathie et manipulations ou médecine manuelle. Il y a souvent abus de langage qui trompe les patients et coûte donc plus cher à la société

    • sebastien Demarcq dit :

      il en est de même pour les formations à temps pleins , qui sont purement mercantiles.
      Les étudiants tout juste diplômés deviennent des enseignants dans ces écoles , mon cher Luc

    • Thierry Cajgfinger dit :

      Luc,
      C’est un argument corporatiste qui place un préjugé erroné empli d’amalgames inutiles qui ne tiendrait pas longtemps devant un représentant de l’Etat.

  20. j. coatmellec dit :

    Ne mord pas Sébastien et relis…
    Luc parle de ceux qui EXERCENT l’ostéopathie à temps partiel, non pas des formations à temps partiel… ;-)

    • sebastien Demarcq dit :

      oui la phrase peut être ambiguë :Les ostéopathes à temps partiel sont souvent mal formés »

      il faut savoir que ce sont les temps partiels qui ont fait entrer l’ostéopathie en France .
      L’enseignement temps pleins a à peine 10 ans d’existence dans notre pays

  21. En tant que jeune diplomé Belge de l’Université Libre de Bruxelles, je ne peux que soutenir ce mouvement.

    Il est amusant de constater qu’en France, ou votre situation est reglementé (notamment vis a vis de la TVA), l’enseignement y est pour le moins instable, alors que part chez nous malgré une formation à temps plein universitaire, la réglementation est toujours à venir…

    Vivement des photos de l’évenement !

    • sebastien Demarcq dit :

      content de ton post romain
      fier que tu sois issue de la première formation universitaire d’ostéopathie européenne .
      l’ambiance française doit de paraitre étrange.
      on devrait pendre de la graine de votre organisation professionnelle belge

  22. Luc Thoby D.O. mrof n° 393 dit :

    Mes derniers post parle de communication en situation de conflit.

    Donc, oui, les idées émises sont caricaturales, mais les médias sont caricaturaux et le coeur de cible a été clairement identifié.

    Pour le reste, on peut toujours en discuter plus tard.

    Laissons la place aux étudiants, ne leur volons pas la vedette.

  23. Launay dit :

    Bonjour

    Rien avoir avec le sujet mais je rebondis sur une fausse vérité exprimée ici, la formation temps plein en ostéopathie en france a plus de 20 ans.

    • sebastien Demarcq dit :

      oui mais je crois que les écoles dites de temps plein envoyaient leurs étudiants en Angleterre.
      mais aussi pour compléter la formation partime a plus de 50 ans .

  24. Launay dit :

    Je ne suis pas un spécialiste et certain pourront sûrement préciser mais la premier école full Time date de 1990 et les part Time 1978.

  25. Emmanuel Roche dit :

    La première formation temps plein en France date de 1983 à ATMAN .

    • André dit :

      C’est exact Emmanuel, mais c’était quand même du plein temps épisodique. Enfin ça faisait rentrer des sous puisqu’il n’y avait plus assez de Kinés pour se lancer dans l’aventure.

  26. ROBERT Christophe dit :

    Invention de l’Ostéopathie : 1874…..

    Non, mais sérieusement, tout ceci peut éventuellement être intéressant historiquement mais n’a aucuns intérêts pour notre avenir. Si, éventuellement pour alimenter les égaux, ce qui est un des problèmes aujourd’hui…

    Ce n’est pas l’antériorité d’une formation qui fait sa qualité… mais son contenu.

  27. Luc Thoby dit :

    Encore bravo aux étudiants pour cette manifestation.

    Continuez à communiquer.

    Voyez avec les ASP comment joindre tel ou tel média régional ou national.

    Pour répondre à Christophe, je suis tout à fait d’accord avec toi et tes remarques montrent ton solide bon sens. On en aura besoin.

    Bien à vous.

    Luc.

  28. Luc Thoby dit :

     » Silence Assourdissant  »

    des ASP face à la manifestation des étudiants en Ostéopathie !!!

    • sebastien Demarcq dit :

      j’adore les chants. 5 ans lalalalalala
      rien n’empêche de faire 5 ans . La formation minimale est de 3 ans .

      il faut qu’ils savent que les kinés sont en 4 ans maintenant pcem1+ 3 ans et ils ne sont payés que bac + 2 à l’hôpital.

      courage les jeunes
      :-)

      combien seront ils payés s’ils peuvent travailler à l’hôpital ?
      ;)

  29. Bruno Vinatier dit :

    Le SFDO soutient la manifestation de l’UNEO à Lyon ce 24 février

    Le 24 février se déroule à Lyon, à l’appel de l’UNEO, une manifestation des étudiants en ostéopathie. Il s’agit d’une réponse logique au Gouvernement qui ne souhaite pas recevoir les représentants des étudiants et n’a pour l’instant pas associé les organisations professionnelles à la réflexion sur une refonte de la réglementation relative à la formation des ostéopathes.

    Le SFDO soutient cette initiative et appelle ses membres à se joindre au mouvement.
    http://www.uneo-net.com/

    Le Conseil d’Administration du SFDO

  30. Luc Thoby dit :

    Oui, mais c’est tout récent ( quelques heures à peine si je ne me trompe pas) et beaucoup moins mis en avant que l’inscription au CNCP ( répertoire national des certifications professionnelles ).

    Pourtant, c’est une manifestation majeure en ce qu’elle initie un mouvement que les professionnels doivent accompagner.

    C’est l’honneur des étudiants d’ avoir organisé cela.

    C’est notre devoir de les rejoindre pour sauver l’ Ostéopathie.

    Allons nous continuer à supporter des représentants d’ ASP autistes ?

  31. manu Do dit :

    Toute cette polémique est bien belle mais quand vous constatez que de nombreux osteopathes formés dans des écoles temps plein sont obligés de prendre un emploi de caissier au Leclerc pour vivre , cela m’interpelle sur la crédibilité de la formation.Combien d’ecole d’osteo temps plein fleurissent chaque année ? Est ce si facile de devenir une ecole d’osteo ? De plus , combien d’étudiant osteo temps plein ont manqué au concours d’entrer en kine ou leur premiere année de medecine et se sont retournés vers les ecoles ou seul le carnet de chèque est utile ? Et puis quel est le cout de ces formations , est ce vraimant équitable ??Ou faut il avoir des parents avec un super compte bancaire???
    Tout ce que je vois : l’osteopathie qui est une science devient un business pour beaucoup et surtout pour ces ecoles qui s’ouvrent a chaque coin de rue et ce n’est pas comme ca que nous valoriserons notre belle profession .Pour info :Un osteopathe n’a que le titre d’osteopathe quelque soit sa formation . Ce n’est juste qu’un titre et non une reconnaissance medicale ou paramedicale.
    manu DO

    • Sébastien Breuil dit :

      Il y à aussi de très nombreux ostéopathes formés dans des écoles temps partiels et qui sont obligés de continuer à exercer un autre métier, comme la kiné ou la médecine, car ils n’arrivent pas à vivre de l’ostéopathie.
      Ce n’est pas plus honorifique qu’un travail chez Leclerc ou Mc DO.
      Faut-il aussi être interpellé sur ses formations ?

      Et si je peux me permettre l’ostéopathie est avant tout un art, qui s’appuie sur la science !
      Maintenant c’est vrai c’est devenu un business, il suffit de voir le nombre de gens arborant un titre d’ostéopathe, et faisant remboursées ses séances par la sécu…

      Pour finir, même si la loi, considère l’ostéopathie comme un titre nous sommes beaucoup à penser qu’elle est bien plus, qu’elle est une profession, née en 1874 !

      • Luc Thoby dit :

        Bonjour, Sébastien,

        est-tu de la famille de Pierre Breuil D.O. de nantes ?

        Bien à toi.

        Luc.

        • Sébastien Breuil dit :

          Bonjour Luc
          C’est un cousin de mon père, effectivement, mais je ne le connais pas personnellement.
          Bon we.

          • Luc Thoby dit :

            Si je peux me permettre, parles avec lui.

            C’est un ostéopathe D.O. issu du temps partiel ( ancien kiné ) qui mérite qu’on l’écoute.

            Bien à toi.

            Luc.

      • sebastien Demarcq dit :

        Ton analyse est juste aussi Sébastien , je suis passé par là aussi . Du fait des charges colossales qui pesaient sur mon métier de kine. je voulais une transition en douceur . j’y suis arrivé mais il a fallu bien plus de temps que l’imposait une asp qui nous a trahi en 2007 , nous les temps partiels..

  32. sebastien Demarcq dit :

    tu as fait une analyse juste de la situation manu
    je suis 100% d’accord avec toi
    Mais que faire ??

  33. Luc Thoby dit :

    Nous allons très prochainement, moi et d’autres, proposez des solutions qui serviront de réservoir ( think tank ) ou de boîte à idées qui seront à éprouver ou à invalider, en tout cas qui nourriront et le débat et l’action.

    Bien à vous.

    Luc.

  34. pierre PETIT dit :

    Le SFDO voulait 1 semaine pour réfléchir!
    Quelqu’un a du nouveau? Cela fait plus d’une semaine que devons nous penser?

  35. Bruno Vinatier dit :

    Surtout que le SFDO prenne son temps,et le perde pas en participant à cette mascarade .
    D’autant qu’il s’agit maintenant de mettre en œuvre la FFO,n’en déplaisent aux dits présidents des ASP,les adhérents seront peut être acteurs de cette création de l’union des professionnels Ostéopathes exclusifs ,en tout cas nous sommes nombreux à espérer ce renouveau.

    • Luc Thoby dit :

      Oui, Bruno, mais attention au choix des membres du CA de la FFO.

      Choisissons de Sages, et pas des anciens qui, lorsqu’ ils partent par la porte reviennent par la fenêtre ou crééent d’autres structures.

      Le pouvoir doit changer de mains, et malheureusement ou heureusement, je crois que les jeunes sont plus désireux d’ Union que d’autres, car cela est vital pour eux.

      Limitons la durée des mandats des membres de CA des ASP pour éviter cette avidité et cette personnalisation nuisible du Pouvoir.

      C’est du simple bon sens.

      confraternellement.

      Luc.

  36. sebastien Demarcq dit :

    pourquoi ne pas convoquer des assemblées extraordinaires dans les asp pour que la base se fasse entendre avant tout ?

    • Luc Thoby dit :

      C’ est en effet une possibilité qui dépend de chaque ostéopathe adhérent d’une ASP.

      Tu me dis attendre des propositions, mais pourquoi tu ne continues pas à réfléchir et à proposer; il est temps que chaque ostéopathe prenne en charge une partie de l’avenir de la profession et que l’ on additionne et évalue les idées.

      http://emploi.france5.fr/job/efficace/management/30109987-fr.php

      Confraternellement;

      Luc.

      • Thierry Cajgfinger dit :

        Pour commencer, il faudrait un animateur ?

        • Bruno vinatier dit :

          L’idée est que chacun réfléchisse dans son coin,s’associe à ses confrères proches,dans la même ville par exemple,dans son département.
          De ce bouillonnement collectif ,on espère voir naitre de nouvelles idées et les partager ensuite pour en débattre tous ensemble,sans notion d’appartenance syndicale professionnelle (ou non,mais dans un contexte d’ exclusivité).
          A mon sens il faut que la FFO voit rapidement le jour,et qu’on la modèle en fonction de nos désirata,qu’elle soit le lieu de la mise en commun de toutes nos réflexions.
          Mais avant cela il serait souhaitable qu’un partage d’ idées se fassent à notre niveau,sur le terrain.
          Comme vous l’a dit Luc,nous commençons prochainement cette réflexion,sur son initiative.

  37. Sébastien Breuil dit :

    A Luc.
    Je cites :
    « Si je peux me permettre, parles avec lui.

    C’est un ostéopathe D.O. issu du temps partiel ( ancien kiné ) qui mérite qu’on l’écoute.

    Bien à toi. »
    Je vois pas pourquoi tu me dis ça.
    Je te rassure, même si je suis plus jeune, je connais très bien l’histoire de l’ostéopathie et peut-être mieux que certains ici.
    Je sais d’où elle vient, et je vois malheureusement où elle va…

    • Luc Thoby dit :

      Ce que je veux dire par là, c’est que plus on connaît l’autre, moins on en a peur. ( cela est vrai pour les médecins, kinés, full-time, part-time, tous les êtres humains ).

      Aller vers l’autre demande parfois un effort et d’affronter ses peurs, mais la vraie rencontre est à ce prix. Alors, quand elle peut se faire dans un milieu souvent favorable ( la famille ), il faut savoir saisir cette chance.

      Pour la permission, c’est simplement une marque de respect à ton égard.

      Fraternellement et confraternellement.

      luc.

      • Sébastien Breuil dit :

        Bonjour,
        Très honnêtement, je vois pas trop l’intérêt.
        Premièrement car je pense savoir ce dont je parle, et je ne pense pas devoir être éduquer, du moins dans ce domaine par un de mes pères.
        De plus, je ne pense pas qu’il soit représentatif de tout un groupe (comme tu sembles le laisser sous entendre). Je ne pense pas qu’il aurait eu les mots que certains ostéos ont eu envers les étudiants à Lyon.
        A ce sujet, je t’invites par contre à renvoyer tes très bon conseils, à toutes les personnes qui ont des préjugés envers les exclusifs, mais qu’il ne faut pas dénoncer…

        Pour finir, je n’ai pas peur de l’autre, je le (les) connais. Je me permet juste de redonner des éléments qui sont systématiquement oubliés dans ce genre de discussion et qui sont pourtant une réalité de terrain.

        Si tu veux continuer à en discuter, j’en serais ravi.
        Je te souhaite une bonne journée.

        • Luc Thoby dit :

          je ne me permettrai pas de parler d’éducation, mais simplement d’échange.

          Je n’ai jamais écrit que Pierre Breuil était représentatif de tout un groupe ( part-time devenant ostéopathe exclusif ).

          Et oui, il y a des gens qui ont des préjugés contre les full-time, d’autres contre les part-time, contre les enseignants, contre les directeurs d’école, contre les membres de CA d’ ASP d’autres contre les non-exclusifs, d’autres contre…..

          Ecouter les autres, se mettre à leur place ( si cela est possible ), essayer de les comprendre est un chemin d’enrichissement personnel.

          C’est aussi ce que nous faisons avec nos patients.

          Pour le reste, ce n’était qu’une proposition que celle de rencontrer ton cousin Pierre Breuil, un homme posé, ton aîné qui a pris sa retraite d’ostéopathe exclusif après 27 ans d’ exercice.

          Bien à toi.

          Confraternellement.

          Luc.

          • Sébastien Breuil dit :

            A la vue de tes précédents messages, il me semblait pourtant que tu avais l’air de dire que j’avais peur de certains ostéopathes par méconnaissance.
            Et, que donc cet échange avec Pierre, me ferait évoluer.
            Certes le rencontrer serait toujours intéressant, maintenant, on ne fait pas toujours ce que l’on veut.

            De plus, j’ai eu la chance de rencontrer d’autres ostéopathes, à la retraite ou qui nous ont quittés, issus du part-time et qui m’ont beaucoup apportés.

            Pour être honnête je te trouvais un peu trop professoral envers moi dans tes messages alors qu’ici certains auraient à mon avis besoin de ces échanges que tu évoques.

            Je sais je suis jeune, je n’ai pas connu l’exercice illégal, etc…
            Maintenant il serait bon de passer à autre chose, qu’à ses débats toujours stériles de qui à fait quoi.

            Un ostéopathe est un ostéopathe, qu’on le veuille ou non.
            L’ostéopathie n’est pas un titre, ceux qui le pense n’ont rien compris à l’ostéopathie.
            Quel que soit les échanges, je ne bougerais pas de ce point de vue.

  38. pascal dit :

    Le compte rendu de la réunion du jeudi 24 février 2011 à la Préfecture de LYON et le compte rendu de la manifestation sont accessibles en fin d’article.

    • Luc Thoby dit :

      Je suis consterné par ce que je lis au sujet de certaines altercations et certains propos et absence dans ces compte-rendus.

      Encore bravo aux étudiants.

      Attention de ne pas faire d’ Alain Croibier ( que je n’ai jamais rencontré ), un bouc émissaire.

      Laissons lui un droit de réponse écrit.

      Mais les noeuds du problème sont ailleurs, en partie au niveau du gouvernement, mais surtout dans nos rangs ( certains directeurs d’école, les ASP aréactives, certains membres de CA accrochés à leur petit pouvoir depuis des années, certains enseignants sous-formés ……).

      Les ASP n’ont toujours réagi et communiqué sur cette manifestation ( sauf le SFDO par un pettit entre-filet défilant ).

      C’ est édifiant.

      De nouveau, nous ne pourrons plus dire, on ne savait pas.

      il est temps que nous prenions en main notre propre avenir.

      Un groupe de réflexion s’est créé à Vannes qui communiquera des projets d’ action.

      Que chacun fasse relai pour que tous nos confrères aient envie de venir s’informer sur ce blog et sur le Site de l’ostéopathie de Jean-Louis Boutin ( entre autres ).

      Confraternellement.

      Luc.

  39. Romain Dargere dit :

    Bonsoir,

    Je tiens à féliciter les étudiants qui ont une nouvelle fois montrer l’exemple :
    - organisation
    - discours
    - réactivité…
    Une belle promesse pour l’avenir… Rendez-vous dans quelques semaines.

  40. Cher Luc THOBY,

    dans notre compte rendu, nous avons relaté les faits et donné notre sentiment vis à vis de l’attitude de M CROIBIER tel que nous l’avons vécu à l’instant « t ».
    Nous n’en ferons pas un bouc émissaire et nous laisserons à chacun le soin d’en tirer ses propres conclusions.
    Bien entendu, nous sommes prêts à publier la réponse de M CROIBIER sur notre site internet qu’il peut nous faire parvenir à l’adresse suivante : uneo@hotmail.fr en guise de droit de réponse.
    Merci de votre soutient que vous nous renouvellerez peut être d’ici quelques semaines si nous décidons de visiter la capitale.

    Bien à vous.

    Christophe.

    • sebastien Demarcq dit :

      cher Christophe, ôtez moi d’une doute combien y a til d’écoles sur Lyon et les alentours , toutes formations confondues?
      merci

  41. Luc Thoby dit :

    Cher Christophe,

    mon soutien, vous l’avez. , et à Paris, j’ y serai, ce qui sera l’occassion de se parler de vive voix, je l’ espère.

    Pour être bien clair, je suis consterné par le comportement de certains de mes confrères.

    J’ espère qu’ ils vont se ressaisir et comprendre que c’est de l’avenir de l’ Ostéopathie dont il s’ agit.

    L’ avenir de la profession passe par les étudiants et c’est eux, actuellement qui sont les plus actifs.

    Question à Jean Lambrou et à Philippe ou André Ratio qui veulent ouvrir une formation temps plein à Lyon-Limonest et à Toulouse ( et à tous ceux qui veulent le faire ou qui l’on fait : Quelles sont vos motivations ?

    Question aux enseignants de toutes les structures de formation : Savez-vous que si vous n’êtes pas d’accord avec la politique de votre centre de formation, vous pouvez quitter cette école ?

    Le groupe de réflexion sur l’évolution de l’ Ostéopathie que l’ on a créé à Vannes ne va pas tarder à fiare des propositions de façon structurée.

    Bien à vous toutes et tous.

    Confraternellement.

    Luc.

    • sebastien Demarcq dit :

      bonjour Luc

      Tes enfants, tu les inscrirais dans une école française en temps plein et si oui laquelle?
      Les conseillerais tu de faire la kine avant ?
      Ou les enverrais tu en Angleterre ou en belgique faire des études?

      • Luc Thoby dit :

        Il ira à l’EEO de Maidstone ( formation full-time ) si il y est accepté.

        • sebastien Demarcq dit :

          je m’en doutais un peu Luc, il faut le meilleur pour les enfants. Vu la médiocrité de l’enseignement dans moultes écoles de temps plein, Je ferai la même chose que toi .

          • Luc Thoby dit :

            il y a de très bonnes écoles en France, mais faire Maidstone permet de travailler dans tout Common Wealth, ce qui ouvre des perspectives mondiales.

  42. EO RENARD dit :

    Je salue l’action menée par les étudiants de l’UNEO qui en toutes hypothèses ont une vision beaucoup plus significative de la réalité que les gesticulations pathétiques d’une majorité d’ ASP. Ces dernières hormis le SFDO qui a soutenu le mouvement étudiant sont totalement discréditées par leurs inerties et par leurs manques de vision. Sous estimer un mouvement étudiant se termine toujours par un retour de baton.

    En ma qualité de Directeur du CEESO, je confirme que la situation est préoccupante pour l’avenir des jeunes je dois d’ailleurs être le seul à le témoigner et à l’écrire publiquement.

    http://www.ceeso.com/fravenirosteo.htm

    Les directeurs qui affirment que le secteur est ouvert et qu’il y de la place pour tout le monde sont malhonnetes

  43. tatiana dit :

    Bravo à L’UNEO, à tous les étudiants qui se sont mobilisés pour cette manifestation.
    Les comptes rendus de manifestion et de réunion que l’on peut lire sur cet article, montrent bien que ces jeunes sont bien loin de l’image d’immaturité que certains leurs confèrent.

  44. Bonjour Sébastien,
    si mes renseignements sont exacts, il existe 2 plein temps agréés sur Lyon, 2 temps partiel sur Lyon et un temps plein sur St Etienne agréé.
    Je ne mentionnerai pas les écoles déguisée en techniques manuelles, etc qui ne sont pas agréées.

    Pardon, mais pourquoi cette question s’il vous plaît.

    Cher Luc, ce sera un plaisir de vous rencontrer.

    Bonne journée à tous.

  45. Christophe ROBERT dit :

    Effectivement, cette manifestation, qui a été annoncée dans un délai très restreint a mobilisé près de 600 étudiants (quelques professionnels et patients étaient également présents)
    Il faut préciser que seul les temps pleins étaient représentés.

    Pour ce qui est de l’avenir, il faut absolument que tous, nous adhérions a la FFO, c’est par ce biais que celle-ci perdra son identité SFDO que beaucoup de personnes déplorent.
    Ainsi, avec de nombreux adhérents, il pourra y avoir une AG avec l’élection d’un bureau, dans lequel aucun dirigeant d’ASP ne doit siéger. Le siège social pourra déménager et devenir enfin neutre. Le SNOS a eu une rencontre au ministère de la santé. Ce qu’il en ressort, c’est le manque d’union des syndicats. Une trop grande hétérogénéité des discours…
    Unissons nous au sein de cette FFO qui est l’outil indispensable pour communiquer avec les pouvoirs publics.
    Il y a trop de syndicat… Pourquoi ne pas fusionner certains qui ont des idées convergentes… « Utopique » me direz vous, je vous répondrez « responsable ». Faire ce type de changement sera une preuve de responsabilité sans précédent. Je préfère faire confiance a un homme qui fait marche arrière a cause d’une erreur, plutôt qu’un homme qui avance tout de meme en assumant…
    Le premier faisant preuve d’une honnêteté envers lui meme et les siens.

    • sebastien Demarcq dit :

      Pour la non fusion ce sera due à des égos démesurés des bureaux des asp .Et ils feront tout pour torpiller la FFO et ou pour en prendre le contrôle.
      Si ce n’est pas vrai , la FFO existerait depuis plus de 20 ans et l’ostéopathie ne serait pas juste un titre

  46. Stéphane Royal dit :

    toute petite rectification …
    il existe bien:
    - 2 temps pleins sur LYON (pour l’instant !!!! en attendant septembre 2011…)
    - mais 5 temps partiels (réservés aux médecins, kinés ou sages femmes…)
    - Plus un tas de formations non accrédités mais apparemment fonctionnelles ^^

  47. Christophe ROBERT dit :

    Merci pour la rectification Stéphane, Ca fait un paquet de temps partiel quand meme.

  48. Thierry dit :

    Parce que maintenant, ce sont les temps partiels qu’ils faut viser ????

  49. Thierry dit :

    Les bonnes questions seraient :

    Sans approuver les réactions décrites qui n’étonnent pas….

    Pourquoi l’ATSA ? (à contrario des autres écoles in situ)
    Pour quels objectifs réels en rapport au but de cette marche de protestation ?
    Est-ce vraiment l’objet d’un telle manifestation ?

  50. Stop Stop Stop…..
    Vous vous trompez, on m’a posé une question sur le nombre d’école sur Lyon, j’ai donné les chiffres, Stéphane a rectifié et c’est tout.
    J’ai mis un commentaire pour le remercier et pensant qu’il n’y en avait que 2 partielles, effectivement je suis surpris du nombre et je trouve que c’est beaucoup…
    5 sur Lyon alors qu’il en existe 21 en France je crois.

    Pour recadrer un peu le débat et les convictions de l’UNEO.

    Pour Thierry,
    Pourquoi l’ATSA :
    Nous étions devant l’ATSA pour protester contre le projet d’ouverture d’une nouvelle école temps plein.

    Quel objectif :
    Nous sommes contre l’ouverture de nouvelles écoles, temps complet ou temps partiel, pour les deux types, il y en a trop ! Donc, cette première manifestation se situant en Rhône Alpes, nous avons profité de la proximité géographique.

    Est ce vraiment l’objet d’une telle manifestation :
    L’ouverture excessive de formations étant dans nos revendications, on peut dire :
    Oui, nous avons voulu mettre en scène la mort de l’ostéopathie causée par tout ceux qui souhaitent ouvrir de nouvelles formations.

    Nous avons bien précisé et nous maintenons que nous n’avons rien contre l’ATSA dans sa forme actuelle.
    Nous n’avons rien non plus contre les professionnels de santé qui se forment à l’ostéopathie dans des écoles temps partiel agréées.

    POUR RAPPEL :
    Nous représentons les étudiants issus de formation temps plein qui forment en 5 ans minimum et qui possèdent une clinique.
    Nous agissons en faveur de l’ostéopathie exclusive. Bien entendu, dans le terme exclusif, nous ne parlons pas uniquement des ostéopathes issus d’un temps plein, mais bien de toutes les personnes qui exercent l’ostéopathie de manière exclusive.

    Espérant avoir dissipé tout malentendu, je suis à votre disposition si toute fois je n’avais pas répondu à toutes vos interrogations.

    Cordialement.

    Christophe ROBERT

  51. sebastien Demarcq dit :

    Merci Christophe , c’est une sage décision. Il faut remarquer comme le sujet est chatouilleux entre temps plein et temps partiel.
    Une petite étincelle est boum !!!!!!
    Mais n’oublions pas tous que l’ostéopathie est propriété de l’homme mais pas des ostéopathes.

  52. Thierry Cajgfinger dit :

    Christophe,

    Il n’est pas dans mon intention de polémiquer, je connais parfaitement bien l’ATSA pour y avoir subi mon enseignement notamment auprès d’Alain Croibier et sous la direction suivante de Jean Lambrou.
    J’ai pu y apprécier les tempéraments forts des uns et des autres.
    Le sujet est effectivement chatouilleux !

    Que l’on soit contre une nouvelle école temps plein, tout à fait dans le POF actuel.

    Cependant, vu de l’extérieur, et bien entendu avec un prisme déformant, je pose la question de ce choix avancé qui pourrait servir les intérêts de ceux ou celles qui verraient mal cette concurrence nouvelle s’installer à seulement 300 mètres de l’ISO Lyon ???

    Pour mémo, je me permets de rappeler que ce sont d’anciens ostéopathes cadres de l’ATSA (Peyriére et Dessaint) qui ont ouvert l’ISO Lyon pour ensuite faire une opération de cession il y a peu au comptable de l’ISO Lyon.
    Dans le même temps, l’ATSA qui partageait jusque là ses locaux avec l’ISO Lyon, a déménagé à quelques pas.

    Donc par nature, je me méfie de cette idée au demeurant innocente de la part de l’UNEO, et sans aucun doute de sa part, mais qui peut ne peut y apparaitre dans les faits ?

    Pour moi, il est préjudiciable d’opposer les temps pleins et les temps partiels dans une définition de l’ostéopathie exclusive face à bon nombre d’hypocrisies ou d’opportunismes au sein même des acteurs de l’ostéopathie.

    Certains ostéopathes rusés sont devenus très forts dans le domaine de la manipulation, de fait toujours penser à la lecture future d’un acte de contestation si l’on ne souhaite pas s’en voir dépossédé !!

  53. Thierry,

    Merci de vous faire l’avocat du diable, cela permet une nouvelle fois de dire que l’UNEO agit en toute transparence et que nous n’utilisons pas de messages sous entendus ou codés.

    Nous avons des positions claires.

    Pour ce qui est de l’idée de la concurrence ISO / ATSA éventuelle :
    Nous n’avons pas d’avis la dessus et ceci ne nous concerne pas.
    Sachez que l’idée de marquer une pause devant l’ATSA est 100% issue de l’UNEO et nous avons plusieurs fois répéter dans nos communiqués, lors de notre réunion en préfecture ou encore aux élèves et enseignants d’ATSA rencontrés que nous contestions uniquement le projet d’école.

    La formation telle qu’elle existe actuellement n’est absolument pas remise en question.

    Honnêtement, oui, certains sont très forts en politique mais je trouve notre discours clair. Nous anticipons les critiques au mieux en précisant nos annonces (vous trouverez dans notre appel à la mobilisation la même explication).

    Espérant que les doutes se seront envolés à la lecture de ce post.. je tiendrai tout de même compte de votre conseil sur la possibilité d’interprétation malintentionnée des messages.

  54. Thierry Cajgfinger dit :

    Merci Christophe,

    Je comprends cependant beaucoup d’éléments m’interpellent, mais je ne souhaite pas mobiliser le blog.

    J’y reviendrai à l’occasion.

    En parallèle, le SFDO prend ses positions :

    http://www.sfdo.info/?abo=yet

    • sebastien Demarcq dit :

      c’est bien ce que je dis toujours connaissant bien les Asp, les dirigeants ont peur de perdre de l’importance et sont contre La FFO pour continuer a exister

      Base de ces asp!!! si vous êtes pour la FFO quittez vos asp pour y adhérer. Ou alors convoquez une aG extraordinaire et votez la censure …..

      c’est votre dernière chance
      enfin c’est juste mon avis :-)

      • Luc Thoby dit :

        Tout à fait d’accord.

        Il est toujours étonnant de ressentir le désir d’union des ostéopathes de base ( toutes ASP confondues ) et la non-mise en place de cette union par le bureaux d’ ASP.

        Un diagnostic ostéopathique s’impose, et le manque de mobilité se trouve du côté de certains membres de CA ( notamment ceux qui y siègent depuis 5, 10, 15, 20 ans et parfois plus ).

        Le traitement sera ostéopathique : n’attendons pas que l’Etat et le Gouvernement s’occupent de nous.

        Soyons adultes.

        Les propositions de notre groupe de réflexion ne vont pas tarder à arriver.

        Que chaque ostéopathe, dans sa région, fasse l’effort d’aller vers l’autre, fasse l’effort de se renseigner et de suivre l’évolution politique, juridique, sociale…….de l’ Ostéopathie en France pour que nous puissions continuer à l’écrire avec un O majuscule. Confraternellement.

        Luc.

  55. Thierry dit :

    Mr Thoby,
    Par curiosité, êtes vous toujours membre éminent du ROF, si tel est le cas, agissez vous avec sa bénédiction ?
    Ce n’est pas une question faite,pour vous placer dans l’embarras mais plus par transparence.
    Merci

    • Luc Thoby dit :

      Non, je ne suis plus membre du rof.

      J’ agis en homme libre et j’invite tous les ostéopathes à retrouver leur liberté de mouvement sur tous les plans, ce qui induit la liberté d’expression et de parole ( la liberté ne voulant pas dire faire n’importe quoi, mais faire des choix et se sentir responsable ).

      Confraternellement.

      Luc.

  56. Thierry Cajgfinger dit :

    Maintenant, nous avons un « bloc » SFDO/FFO qui « s’oppose » à celui de UFOF/SNOF/AFO/CNO/ROF…..

    va t’on pour autant avancer ?

  57. legrand dit :

    j ai vraiment du mal a comprendre votre acharnement à vouloir obtenir le monopole des soins osteo.Vous feriez mieux de vous battre pour être reconnu par la secu au lieu de vous acharner sur certaines écoles qui dépassent et de loin la qualité que vous prétendez avoir.votre combat ressemble à une masturbation cérébrale pour faire partie de je ne sais quelle corporation ,qui apparemment ne peut satisfaire que vous et en rien vos patients.vous voulez simplement être mis en valeur mais vous n’avez pas l’honnêteté de reconnaitre que certaines et j’insiste sur le mot certaines ,écoles soient largement à la hauteur de vos connaissances.votre combat est très mal mené .Si vous obtenez la reconnaissance des soins osteo par la secu, alors seule quelques écoles trouveront leurs place…….à moins que votre pensée du monopole vous empêche de voir claire.un peu moins de prétention et un peu plus d’ouverture d’esprit serai bien venu de votre part,et serait largement plus digne que la plupart des commentaires que j’ai pu lire.je suis osteo comme vous et je n’adhère pas à ce type de comportement qui n’est pour vous qu’une guerre des soins ou tout le monde se prend pour un dieu……humble devrait être un sujet a ajouter a la formation des ostéo.

Laisser un commentaire