L’invité du blog : Romain LOUSSERT

30 mars 2011 par pascal Laisser une réponse »

Romain Loussert est ostéopathe à Bruxelles. Il est diplômé de l’Université Libre de Bruxelles et nous propose la lecture de son mémoire présenté en vue de l’obtention du grade de Master Complémentaire en Science de la Motricité (Ostéopathie).

IMPACT SOCIO-ÉCONOMIQUE DE LOSTÉOPATHIE : ÉTAT DES LIEUX CENTRÉ SUR LA FRANCE ET LA BELGIQUE

Du haut de son siècle d’existence, l’ostéopathie est aujourd’hui au centre de toutes les attentions. La France et la Belgique apparaissent toutes deux parmi les quatre pays au monde où la densité démographique en ostéopathes est la plus grande. Ces dix dernières années, l’augmentation du nombre de praticiens est telle qu’elle provoque une saturation de l’offre, et la situation économique des jeunes diplômés devient problématique. En France, un tiers des ostéopathes déclarent ne toujours pas être financièrement indépendants cinq ans après leur diplôme, et les salaires moyens ont chuté pour la première année d’activité de près de 75% en six ans. Toutefois, l’intérêt du public est à la hauteur de sa satisfaction, en moyenne 20% supérieure à celle des médecines conventionnelles. Cette patientèle est globalement féminine, dispose d’un niveau d’études supérieur mais comprend toutes les classes sociales. Ce phénomène de société oblige les autorités publiques à prendre position et à imposer à la profession des normes de qualité. L’ostéopathie représente aussi d’importants budgets au niveau national. En Belgique on estime le nombre de consultations à plus d’un million par an, pour un chiffre d’affaires compris entre 50 et 100 millions d’euros. Devant ces chiffres, les mutualités proposent un remboursement partiel des consultations, mais la profession attend désormais une initiative de l’Etat pour intégrer l’offre de soin conventionnelle. Pour envisager l’intégration, l’ostéopathie doit répondre à des standards d’efficacité, d’efficience et d’innocuité. Un compte-rendu des méta-analyses disponibles dans la littérature sur chacun de ces sujets, permet de répondre positivement à tous ces pré-requis. Dans son champ d’action, l’ostéopathie est efficace et au moins aussi efficiente qu’un traitement conservateur conventionnel. Si elle engendre dans un cas sur cinq de légers effets secondaires, les risques de conséquences graves sont moindres que lors d’un traitement médicamenteux.

Consulter le : Mémoire de Romain LOUSSERT DO MSc

Publicité

7 commentaires

  1. Chiro dit :

    Heureux de voir qu’une partie importante des références scientifiques citées ainsi que leurs auteurs sont chiros.

    Dagenais, Brondfort, Haldemann, Triano, Meeker, Thiel…

    Quelle(s) conclusion(s) en tirer?

  2. sebastien Demarcq dit :

    Tout simplement parce qu’il y a 40 ans la Chiro a fait sa révolution culturelle en imposant la recherche scientifique sur leurs techniques et par extension au rachis. ( aucun mémoire de sociologie comme en osteo) . il faut reconnaitre que ce sont les seuls à publier des études et surtout qui sont sur sur le plan scientifique remarquables et d’un très haut niveau .

    Meme si dans leurs cabinets , ils ont encore un arsenal thérapeutique qui et encore loin de pouvoir être expliqué :-)

    Mais ça ils n’en parlent jamais.

    Quid de l’osteopathie ?

    Sauf erreur de ma part ils n’ont aucune restriction sur le rachis dans leurs décrets.

  3. Thierry Cajgfinger dit :

    Il y a des interdictions et/ou des restrictions parfois listées.
    C’est vrai que le champ est ainsi plus large que pour les ostéopathes.

  4. Attention toutefois, le mémoire que je présente ici n’est pas le seul que j’ai eu a fournir lors de mes années d’études à l’université.

    Le premier mémoire, réalisé pour l’obtention du master, portait sur l’analyse des moments de force lors d’une rotation passive des cervicales, avec modus operandi rigoureux et analyse statistique idoine.

    @chiro : merci de souligner l’appartenance des auteurs cités à la chiropractie, je l’ignorais.

    • sebastien Demarcq dit :

      est ce vous que pourriez mettre votre mémoire en ligne sur les cervicales . je serai très intéressé pour le lire

      merci par avance

  5. Il faut que je vois avec les droits vis a vis de l’université, mais ce serait avec plaisir.

Laisser un commentaire