Agrément des écoles : du nouveau pour la rentrée 2012/2013

26 mai 2011 par pascal Laisser une réponse »

La Fédération française de l’ostéopathie (FFO) a été reçue le 25 mai 2011 par la sous direction des ressources humaines du système de santé (voir l’organigramme de la Direction générale de l’offre de soins – DGOS- ici .Cet entretien a porté sur la refonte de la procédure d’agrément des établissements de formation à l’ostéopathie. Les premiers agréments délivrés arrivant à échéance au mois d’août.

Rappelons en préambule que, bien que l’Etat délivrent des agréments, celui-ci ne considère pas qu’ « une formation égale une école ». En effet, dans une réponse faite aux présidents Blanc, Fancello et Sala, suite à leur refus de siéger à la commission nationale d’agrément (voir le communiqué commun du 3 mars ici ) il est indiqué que le nombre d’écoles «n’est pas égal à 63, contrairement à ce qui est indiqué dans votre communiqué. Aujourd’hui 24 établissements sont agréés pour délivrer une formation ouverte à tout public et 22 pour une formation réservée aux professionnels de santé. Six de ces établissements disposent par ailleurs d’un double agrément ». Chacun voit midi à sa porte… Dans ce même courrier, la DGOS informe ces présidents que «  les textes modifiant les conditions d’agrément des écoles » sont en préparation et qu’elle « souhaite vivement que [ces] syndicats participent de nouveau à ses travaux afin [qu’elle] puisse disposer d’un avis éclairé sur ces demandes [d’agrément].

Ceci a été confirmé hier à la FFO. La DGOS présentera très prochainement (courant juillet) un projet de décret aux membres de la Commission nationale d’agrément. Il portera sur les conditions d’agrément des établissements de formation. Les modifications porteraient notamment sur :

  • La qualité des locaux (superficie minimale par étudiant)
  • Un nombre de formateurs adapté au nombre d’étudiants
  • Une formation clinique en rapport avec le nombre d’étudiants
  • Un contrôle de l’Agence régionale de santé (ancienne DRASS)

Le calendrier prévoit la publication des textes réglementaires à l’automne afin que tous les établissements puissent déposer des demandes de renouvellement d’agrément au premier trimestre 2012. Cela laissera alors le temps à la Commission nationale d’agrément de siéger et au ministère de délivrer les nouveaux agréments pour la rentrée 2012/2013.

Reste toutefois en suspend la question du référentiel de formation et l’épineux problème du calcul des équivalences acquises durant les études des professionnels de santé. Un récent décret relatif aux études préparatoires et au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute (voir ici),  complété d’un arrêté (voir ici), viennent de paraître au Journal officiel. Ils concernent « le parcours de stage » des étudiants. Cela devrait faciliter la détermination des acquis cliniques dans les domaines « musculo-squelettique, neuromusculaire, cardio-respiratoire et viscérale, gériatrique et pédiatrique ». Par ailleurs, les mesures de validation des stages cliniques introduites par ces textes, peuvent être source d’inspiration pour la formation à l’ostéopathie.

Plus d’info sur la réunion FFO/ministère ici

Publicité

7 commentaires

  1. Thierry Cajgfinger dit :

    Pour une première réunion de la F.F.O, cela semble constructif……enfin !

  2. Atm dit :

    Enfin une démarche commune! Espérons que cela perdure!

  3. de Keghel dit :

    chacune des informations concernant l’enseignement
    laisse un gout amer ; nos dirigents en charge du dossier ne semblent pas avoir d’autre objectif que de favoriser l’absorbtion de la »profession d’ostéopathe ».
    Espèrons toutefois…que ces consultations seront un lieu d’écoute !!

  4. Christophe ROBERT dit :

    La FFO a pour but de fédérer les ostéopathes, les patients, les étudiants, les chercheurs qui peuvent y adhérer soit à titre individuel soit via leur structure associative qui elle même est adhérente.
    C’est la cas du FOREOS (recherche), de l’UNEO (étudiants), SFDO (Asp).

    Ceci est un début, tous les ostéopathes et/ou associations d’ostéopathes sont invités a rejoindre la FFO pour enfin rassembler toutes les idées en une seule et même voix (ce que demande le ministère de la santé).

    Ce n’est pas le SFDO qui était invité ce jour là, mais la FFO, représentée par ses administrateurs et un représentant de chaque structure y adhérant. Il ne tient plus qu’aux autres structures de rejoindre la FFO pour enfin s’unir et faire jouer la diversité afin que les idées qui en ressortent soit un reflet de la démocratie ostéopathique que nous voulons tous…

  5. Renaudeau Pierre dit :

    Message coupé en deux, donc je recommence:

    Il me parait souhaitable de préciser un point essentiel quand à la dualité FFO-Plate-forme.
    Si la FFO a été reçue au Ministère c’est, me semble-t-il, pour deux raisons essentielles ;

    1 Elle rassemble des professionnels et des patients, ce qui est plus qu’intéressant vis-à-vis des élus de la République.

    2 Elle présente une vraie structure, avec une adresse réelle, un règlement intérieur, des statuts, des élus, tous points de nature à asseoir sa crédibilité et également sa volonté de durer.

    La plate-forme ne peut elle, être reçue par les élus, ne présentant ni adresse, ni statuts, ni règlement intérieur, ni élus, et aucun engagement écrit.

    Un vrai travail de fond est en route, et c’est une excellente nouvelle.

  6. navarro dit :

    je n’arrive pas à trouver les coordonnées de IOB, nouvellement agrée à Bordeaux

Laisser un commentaire