Des écoles d’ostéopathie « s’universitarisent »

2 septembre 2011 par pascal Laisser une réponse »

L’Institut des hautes études ostéopathiques (IDHEO) vient de signer une convention de partenariat avec l’Université de Nantes qui entre en vigueur dès cette rentrée. Celle-ci prévoit notamment un volet formation, un volet recherche et un volet institutionnel et communication. Un certain nombre de cours scientifiques et médicaux sont mutualisés avec les UFR de sciences et médecine
Fin mars, l’Université de Versailles – Saint Quentin en Yvelines, via son UFR des sciences de la santé,  a approuvé le Master ostéopathie proposé par le Centre Européen d’Enseignement Supérieur de l’Ostéopathie (CEESO) de Paris.

 

Publicité

4 commentaires

  1. bruno Vinatier dit :

    Que signifie: « … un volet institutionnel et communication.. « dans le cadre d’une école de formation ??
    Sinon bravo pour cette, et ces initiatives d’entrer à l’université qui sera sans nul doute la véritable voie d’une entière reconnaissance de notre profession.

  2. Edouard-Olivier RENARD dit :

    Je lis toujours avec intérêts les informations issues des associations socio professionnelles et je me suis arrêté sur le communiqué de l’AFO au sujet du Master en Ostéopathie et dont je vous livre le contenu :

     »
    L’universitarisation de l’enseignement est l’un de nos objectifs. C’était également la proposition du Professeur Ludes lors de la phase d’élaboration des décrets concernant notre profession.

    Si les rapprochements et échanges avec les universités sont réels et louables et tirent la profession vers le haut, il n’est encore nullement possible de convertir comme nous le souhaitons l’enseignement de l’ostéopathie au format universitaire LMD.

    En effet pour le ministère de la Santé et celui de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, cette issue n’existera pas tant que notre diplôme ne nous confèrera qu’un titre. Cette situation ne pourra évoluer que si le titre n’est plus partagé.

    C’est le sens des démarches effectuées par l’AFO et le SNOF auprès des Administrations et du Conseil d’Etat.

    En revanche, sous le couvert d’une pseudo universitarisation, il faut rester vigilant aux annonces de Master et DIU en ostéopathie qui ne correspondent à aucun diplôme reconnu ni en terme de niveau, ni en terme de connaissances et de compétences, ni en terme d’employabilité. »

    Si la prudence doit être la règle quant aux informations distillées, elle doit s’appliquer également à ceux qui prétendent disposer d’une certaine crédibilité.
    Or n’en déplaise à l’AFO, deux écoles françaises, le CEESO et IdHEO sont parvenus à cette réalité de transformer l’enseignement de l’ostéopathie au format universitaire.

    Edouard-Olivier RENARD

    • Jean-Pierre dit :

      S’agit-il d’une équivalence au niveau master 2 comme c’est le cas pour les chiros?
      enfin c’est ce que certains chiro ont annoncés sur le forum ostéo (master 2 université d’Orsay).

  3. Edouard-Olivier RENARD dit :

    Il ne s’agit pas d’une équivalence il s’agit d’un réel master en ostéopathie

Laisser un commentaire