L’invité du blog: Baptiste Fernandez

18 septembre 2011 par pascal Laisser une réponse »

A quoi joue le ROF ?

Suite à l’obtention de notre diplôme d’ostéopathe au CEESO Paris, en juin 2011, nous avons décidé d’adhérer au Registre des Ostéopathes de France, association à vocation ordinale, garant de l’éthique et la déontologie de notre profession. En effet, ce sont des valeurs auxquelles nous avons été sensibilisés et qui sont importantes pour nous qui entrons dans la vie professionnelle.

Indépendamment de notre volonté, certaines pièces administratives ont pris plus de temps que prévu pour nous être adressées (attestation CIPAV, enregistrement URSSAF). Malgré nos attestations sur l’honneur nous engageant à fournir ces pièces dès leur réception, nos candidatures ont été refusées pour la première fois lors du conseil national de fin juillet. Ce refus de cooptation était d’autant plus surprenant que de la voix même du secrétariat que nous avions contacté au préalable, on nous expliquait qu’ « il n’y a jamais de souci avec les étudiants du CEESO, même lorsqu’il manque des pièces, nous savons qu’elles seront fournies ensuite ».

Suite au Conseil national de mi-septembre, lors duquel  nos dossiers complets cette fois ci ont été de nouveau étudiés, notre adhésion, à notre grand étonnement fut de nouveau refusée un seconde fois par le conseil national. Par ailleurs, aucune demande d’adhésion d’ancien étudiant du CEESO Paris n’a été satisfaite. La raison invoquée ? Aucune pour le moment. Le secrétariat du ROF nous renvoie vers madame le Secrétaire Général du ROF, responsable des admissions, qui doit toujours être dans une phase de réflexion pour nous donner des raisons valables concernant ce choix surprenant. En effet, à ce jour nous n’avons aucune nouvelle de sa part malgré nos appels, courriels… Ceci est d’autant plus surprenant de la part d’une représentante d’organisation qui se veut prôner une déontologie et un respect irréprochable et qui n’hésite pas à mettre en avant sa disponibilité envers les adhérents. Mais il est vrai que nous ne sommes pas adhérents.
Cette décision nous semble d’autant plus surprenante et injuste qu’il nous avait été précisé que nos dossiers étaient complets et ne poseraient aucun problème lors du prochain CN.

Qu’a-t-il bien pu se passer entre temps ?

Puisque nous remplissons bien les critères d’admission, nous ne pouvons imaginer que nous n’ayons pas été cooptés pour des critères subjectifs. Il nous est inimaginable que le ROF ne veuille pas accueillir en son sein de jeunes ostéopathes exclusifs, issus d’une formation à temps plein et souhaitant s’investir dans le paysage ostéopathique. Il nous est inconcevable que le ROF ne souhaite pas voir de jeunes professionnels motivés pour faire évoluer les choses, venir chercher leur carte professionnelle et assister à leur première assemblée générale. Nous nous interdisons de penser que ce refus pourrait être basé sur d’autres raisons comme l’origine de notre établissement de formation dont une majorité des enseignants a démissionné du Registre.

Nous ne pouvons nous empêcher de penser tristement que le ROF ne semble pas être dans une logique de fédération du plus grand nombre d’ostéopathes EXCLUSIFS et refuse de nouveaux adhérents ayant la volonté de faire progresser la profession et répondant pourtant aux critères d’adhésion.

Nous attendons des réponses précises face à cette attitude de fermeture du conseil national du ROF. La moindre des choses quand on refuse un dossier est d’expliquer pourquoi.

 

Publicité

53 commentaires

  1. Gwenn Tréguier dit :

    Courage Baptiste, si tu n’es soutenu par le ROF ou par notre assemblée nationale, tu le seras sous peu par tes patients!

  2. Yannick BENET dit :

    Le ROF a bien changé…. Je comprends maintenant pourquoi l’ostéopathie n’avance pas… avec des personnes comme les dirigeants du ROF qui nous représentent!!

  3. Ayant été parrain ROF de plusieurs de mes étudiants durant des années sans aucun soucis, je suis atterré de voir les candidatures des étudiants du CEESO systématiquement rejetées depuis cet été, pour des raisons suspectes.
    Il est clair que cette jeune génération d’ostéopathe en exercice exclusif souhaite faire bouger les choses…
    Mais il semblerait qu’on ne lui en laisse pas le pouvoir, en l’empêchant discrètement d’adhérer, afin de la dissuader, surtout avant l’assemblée générale qui approche et qui s’annonce tendue en terme de vote. Quelques dizaines de voies de jeunes étudiants motivés qui ne vont pas dans le sens de l’immobilisme du bureau actuel, c’est toujours bon à bloquer !
    Et il sera toujours possible, si le scandale éclate, de les intégrer après l’AG en prétextant des soucis de documents ou autres (ce qui semble se confirmer). Une fois le vote passé, ce sera moins grave d’accueillir les étudiants, surtout que beaucoup auront abandonné vu l’accueil qu’ils ont reçu !
    Si cela venait à se confirmer, les dirigeants actuels du ROF, auto-proclamés (ce qui doit cesser, ç’est anti-démocratique comme l’a démontré le « putsch » de l’AG précédente), sont vraiment des personnes peu recommandables et qui sont indignes de diriger une institution de l’importance du ROF…

  4. Stephane Niel dit :

    Certaines de nos ASP sont en train de se faire noyauter par le groupe octant. Elles ont fait le choix d’ouvrir les portes aux diplomés des écoles de ce groupe et de rendre difficile l’accès aux autres!!!
    La véritable OPA lançée par ce groupe sur l’ostéopathie ne semble pas géner tout le monde :
    Lors d’une récente réunion du ROF dans l’ouest, Le Président du ROF a fait venir un directeur d’une école Octant (non ostéopathe) et lui a véritablement « servi la soupe ».
    Mon cher Baptiste, ne soit pas étonné. Il y a malheureusement une logique dans tout ça…

  5. Charline Couroux dit :

    Bonjour Stéphane pouvez vous nous en dire plus sur cette fameuse réunion? Selon vous, de sombres histoires commerciales seraient derrière tout cela?

  6. Charline Couroux dit :

    J’avoue tout de même ne plus comprendre les tenants et aboutissants de toutes ces querelles… Que pouvons nous faire à notre niveau pour faire changer les choses?

  7. Thierry Cajgfinger dit :

    A force de ces distensions de tout bords, on finirait presque par renvoyer chacun dans ces cadres tant cela devient ubuesques mais semblent-ils réelles.
    Je n’ose croire à un copinage du groupe Octan avec le ROF qui perdrait là le rôle qu’il souhaite tant se donner par la suite soit celui d’une entité ordinale.
    Je ne doute pas qu’il y ait des luttes d’influence tant d’une certaine ASP, comme on l’a compris un temps, que de certains lobby en direction du ROF, voir insidieusement de la PAC ou de la FFO cela fait partie du « jeu » si « jeu » il y a.

    Cependant, est-on certains que seuls les demandes des jeunes ostéopathes des CEESO sont rejetées ?

    Si oui, c’est grave mais assez simple à contraindre juridiquement….
    Si non, …pourquoi ?

  8. Yannick BENET dit :

    Le ROF ne veut clairement pas que nous assistions à l’assemblée générale…

  9. Thierry Cajgfinger dit :

    Dans ce cas, pourquoi s’embêter, allez grossir les rangs d’une organisation qui ne soit pas membre du GFIO (incluant le ROF) … :)

  10. Yannick BENET dit :

    franchement je crois plutôt que je vais garder mon argent plutôt que de le donner à des « organisations ».
    Le ROF m’a déjà pris 100 euros de frais de dossier (alors que la secrétaire m’avait bien di que mon dossier était bon et qu’il serait validé comme toujours pour les gens du CEESO)

  11. BERGEROT charlotte dit :

    Dans le même cas que Baptiste et Yannick, je trouve cette situation aberrante et pense le ROF définitivement hors jeu dans le paysage ostéopathique français. Sauf changement de politique de leur part, explications, et intégration des dossiers recalés de façon abusive il semble que cet organisme n’ait plus sa place pour représenter notre profession. J’attends d’ailleurs toujours un appel ou un courrier m’informant que je n’ai pas été acceptée mercredi dernier… il s’agit un ce stade de respect.

  12. Thierry Cajgfinger dit :

    100 euros de frais de dossier en plus de la cotisation ??
    Elle n’est pas belle la vie ! :(

  13. Sébastien Breuil dit :

    Mais si, ils seront cooptés !
    Après l’AG.

    Avant ils risqueraient de renverser le bureau, après ils gonfleront les rangs des ostéopathes exclusifs membre du GFIO…

    Suffit juste de faire preuve de patience!

  14. Edouard-Olivier RENARD dit :

    Baptiste,

    Je vous remercie de nous avoir informé des difficultés rencontrées pour votre adhésion au ROF. Toutefois, il me semble que cela était prévisible. En effet, dès que j’ai été informé de ces difficultés (alors que je ne suis plus membre du ROF suite à l’AG de 2010) j’ai mené une petite enquête pour tenter de comprendre les aléas de votre candidature.

    Vous, comme une quinzaine de diplômés du CEESO Paris, avez été parainnés par des DO MROF qui se sont frontalement opposés au bureau actuel. Vos parrains sont Bertrand BOURIAUD, Yves TRICOT, Marianne MONTMARTIN, Thomas SCHMIT entre autres.Il y a fort à parier que cela a été vécu par le bureau actuel comme une menace de se voir mis en minorité lors de la prochaine AG du ROF.

    Pourquoi j’en arrive à cette conclusion? Des diplômés du CEESO Lyon qui ont déposé leurs dossiers au ROF et sont parainnés par des DO MROF « non dissidents », sont à ce jour membre du ROF. Y aurait-il une éthique à géométrie variable au sein de cette association à laquelle j’ai adhéré pendant 18 ans?

    Toujours est-il qu’à vous lire et en voyant cette triste réalité, je n’éprouve ni regret ni amertume d’avoir quitté cette association.

    Je suis convaincu que le ROF va vous trouver des tas d’arguments afin de vous expliquer qu’il ne s’agit nullement d’une mise à l’écart et que celle ci sera limitée dans le temps très probablement après l’AG.

    Il vous appartient à présent de savoir si vous persisterez dans votre démarche auprès d’une association qui prone l’éthique et la déontologie mais qui ne semble guère vouloir se l’appliquer à elle même.

    Edouard RENARD

    PS: Face à l’absurde le rationnel ne peut l’emporter ou encore l’absurde comme principe moteur de l’acte politique

  15. abrial dit :

    le ROF? ça sert à quoi? Garder votre argent jeunes gens

  16. Florent RÉTIF dit :

    J’avais effectué ma demande d’adhésion et reçu le dossier d’inscription. J’ai malgré tout longuement hésité à compléter le dossier et à l’envoyer au vue de ces querelles incessantes. Je me suis ravisé et je pense avoir fait le bon choix.

    Je fais peut-être preuve de naïveté mais quand je repense à la ferveur qui nous unifiaient au nom de l’ostéopathie quand nous manifestions le 6 décembre 2006 pour l’avenir de notre profession, maintenant, je trouve triste et désolant de voir que les valeurs qui nous animaient durant cette période sont bel et bien anéanties par ces conflits minables.

    Charlotte, tu m’ôtes les mots de la bouche, je n’aurais pas dit mieux : « le ROF définitivement hors jeu dans le paysage ostéopathique français ».

    Je garderai donc mes quelques euros, sûrement pour un DU, ce qui à mon avis sera plus utile et aura bien plus de sens que d’adhérer à une quelconque association pour le moment.

  17. Renaudeau Pierre dit :

    Voilà une nouvelle raison majeure de venir en nombre à l’AG pour voter, en nombre…

  18. francois dit :

    Il me manquait des éléments lors de mon entrée au ROF et je comprends votre tension. Je suppose que chaque postulant à du recevoir un courrier explicatif sur les motifs de leur non cooptation et pourrons enter au prochain CN. Ils doivent bien y avoir une raison valable.

    Mais diffuser une information incomplète sans explication de la partie adverse s’apparente à une manipulation de l’opinion des professionnels pour créer une polémique avant notre AG.

    Et tout le monde tombe dans le panneau.

    Quelle raison a été avancée par le CN ?

    • Sébastien Breuil dit :

      Suffit de lire François :
      « La raison invoquée ? Aucune pour le moment. Le secrétariat du ROF nous renvoie vers madame le Secrétaire Général du ROF, responsable des admissions, qui doit toujours être dans une phase de réflexion pour nous donner des raisons valables concernant ce choix surprenant. En effet, à ce jour nous n’avons aucune nouvelle de sa part malgré nos appels, courriels… « 

  19. Thierry Cajgfinger dit :

    Un moment donné, si cela est vrai, même regrettable, il n’est nul besoin de s’effaroucher devant la Dame, si le ROF ne vous souhaite pas alors pourquoi insister, au risque de jouer le jeu contre lequel vous manifestez ?
    Ou alors il faut cesser de se plaindre !

    Ce que le ROF est supposé faire, d’autres l’ont certainement pratiqué auparavant, cela fait partie de la politique, regrettable mais c’est comme cela.

    A chacun de choisir tant en interne qu’en externe, aujourd’hui il est grand d’agir, non plus de danser sur un pied !

  20. au fond, le ROF comme les autres ils servent à quoi?? Des adhésions à plus de 600 euros par an pour quoi? Des assemblés générales pour changer quoi? des formations pour raquer plus fort?
    Ha non c’est surement pour faire partie du microcosme des ostéos exclusifs français, et défendre quelles idéees putain! On est aujourd’hui plus de 15000, merci le ROF pour ton étude démographique, plus d’écoles d’ostéo en france que la somme des écoles dans le monde et ça continue. Moi comme d’autres c’est tous les jours la galère pour vivre de notre profession, alors ils font quoi le ROF? Ils font quoi contre ce vrai faux confrère osteopathe chiropractor qui fait des deals avec « GROUPONS » et qui exerce à coté de chez moi. Contre ce tout nouveau diplômé qui a un deal avec une salle de sport de réduction en fonction des patients envoyés. Des marchands de tapis qui pourrissent notre profession.
    Sans radicalité pas de changement et la mort programmée de notre profession à très court terme.
    Alors moi le ROF, ça m’a traversé l’esprit mais c’est bien fini je crois.
    Vincent (Osteo exclusif diplomé de Maidstone)

  21. A vous lire, j’ai l’impression que le ROF n’a rien fait. Pourtant, ne sommes nous pas ici sur le blog de l’un de ses présidents historique? Alors, si je pige bien, c’était mieux avant et les gens qui bossaient avant ne feraient plus rien et au contraire n’agiraient plus dans l’intérêt collectif?
    J’avoue hésiter en lisant ces lignes hésiter entre le sentiment de manipulation à quelques jours de l’AG et le piège à cons dans lequel certains veulent faire tomber les autres.
    Quand on accuse à grands cris, on cherche au moins à rassembler les éléments avant de juger. Hors, là nous n’avons qu’une version, celle des ex-anti-néo-miraculeusement-pro-ROF et néanmoins membres et promoteurs d’une FFO qui ne souffre aucune critique. Tiens à propos, qu’a-t’elle fait depuis sa création?
    Il y a un an ici même j’avais posé la question de savoir quelles propositions allaient être faites dans l’intérêt de l’Ostéopathie? Qu’est ce qui allait concrètement et enfin répondre à nos maux quotidiens (surpopulation scolaire, professionnelle, reconnaissances, administration, charges…)?
    Je m’étonne enutre que ce blog n’ai pas relayé ni les 30 ans du ROF, ni la signature du code de déontologie, ni même la pseudo démission collective du CCE qui n’en était pas une… Quelle est la place réelle de l’information?
    « Quand les cotisations craquent » un titre intéressant. Mais que se passe t’il ici? Des querelles et des divisions de plus en plus franches des uns envers les autres. « Moi j’ai raison, toi t’as tord! », « non moi je détiens la vérité toi t’es un con tu penses pas comme moi! »… Pathétique, puéril, inutile et ça pourrait faire sourire si ces propos n’étaient pas relayés sur d’autres supports et largement commentés et utilisés. N’oubliez pas que nos détracteurs sont réellement ceux qui s’en amusent.
    Que cherchez vous par ces démarches? Il me semble que certain ici ont eu l’occasion d’agir et le constat est celui actuel. Nul ne peut se prévaloir des ses propres turpitudes…

  22. RDELMAS dit :

    Le problème est pourtant simple non? Nous ne sommes pas là en train de disserter pour savoir ce que fait le ROF, ou quelle est la stratégie du CN, cela fait plus d’un an que certains ont compris le petit jeu. D’ailleurs ceux-là ont quitté le ROF.
    Comment tu expliques que des ostéopathes ayant toutes les conditions pour être admises au ROF soit rejetés…? Pour un organisme qui en plus se dit être garant de la déontologie c’est fort ça. ;-)
    Je ne suis même pas certain que cela tienne pour le ROF devant un tribunal, si un ostéopathe décide de déposer un recours. Il respecte les règles d’admission, le ROF n’a tout simplement pas la possibilité de l’exclure.

  23. Sébastien Breuil dit :

    Barnabé, on peut retourner toutes tes questions concernant la FFO, au GFIO et donc au ROF.

    Depuis la naissance de la FFO, les 5 organisations professionnelles n’ont rien fait de plus pour l’ostéopathie que cette dernière.

    Alors à quoi bon systématiquement revenir attaquer la FFO, sur un sujet qui ne la concerne pas ?

  24. Yannick BENET dit :

    Courrier du ROF enfin reçu :
    « Les documents fournit sont entachés d’irrégularités »… « nous vous laissons le soin de fournir le courrier d’un nouveau parrain ».

    Ce qui est bizarre c’est que la grande majorité des documents à fournir sont des documents officiels….

  25. Sébastien: Je n’attaque pas je cherche à comprendre le sens, l’intérêt et la volonté de ce feu nourri envers le ROF et plus particulièrement son CN.
    Yannick: Voilà tu l’as ton explication. Ne fallait-il pas attendre que la poste achemine ce courrier avant de crier au loup?

    • Sébastien Breuil dit :

      « nous vous laissons le soin de fournir le courrier d’un nouveau parrain »
      Ceci laisse sous entendre quand même, que ce n’est pas le courrier qui pose problème mais le parrain !

      Cela voudrait donc dire que des parrains sont plus respectables que d’autres….

      On est obligé de repenser au commentaire de Edouard-Olivier RENARD

  26. Baptiste FERNANDEZ dit :

    Une réponse par courrier reçu: « document fournis entaché d’irrégularité ». « Afin de rester en adéquation avec nos critères d’admission, nous vous laissons le soin de nous fournir le courrier d’un nouveau parrain. »
    Mes deux lettres de parrainage correspondaient pourtant aux critères demandé par le ROF: « Nous vous rappelons que les ostéopathes DO MROF qui vous parrainent et garantissent votre éthique et votre exercice, doivent avoir trois années d’inscription au R.O.F. »
    Par contre toujours aucune réponse de la secrétaire général à mes différents messages téléphonique ou courriels…

  27. Yannick BENET dit :

    ah parce que tu crois que cette explication me suffit??
    La secrétaire du ROF ma assuré que mon dossier était complet 3 jours avant l’AG, et d’un coup mes pièces sont entachées d’irrégularité alors que ce sont des documents officiels… il faut arrêter un peu…

  28. Yannick BENET dit :

    3 jours avant le conseil pardon

  29. Yannick BENET dit :

    et Barnabé vu que tu as l’air au courant quelles sont irrégularités??
    Je n’ai toujours pas été rappelé par madame la secrétaire générale.
    De mème je m’interroge sur les critères pour étre parrain??? mes parrains respectaient les critères…

  30. Le R.O.F comme toutes les associations et syndicats professionnels n’ont d’intérêts que pour eux mêmes et sont néfastes à la profession à cause de constantes divergences qui ont pour origine des intérêts personnels et non professionnels.
    Les principaux syndicats et associations ont pris en otage l’ostéopathie en s’autoproclamant gardiens du temple.
    Si vous n’adhérez pas à leur entreprise de communication en répondant à quelques critères objectifs remplis par une majorité d’ostéopathes et à de nombreux critères subjectifs fluctuants, vous ne bénéficierez pas de la possibilité de devenir « un bon ostéopathe » labellisé et reconnu par les patients et certaines mutuelles.
    Comment par ailleurs définir la qualité d’un ostéopathe à sa pratique « exclusive ». En quoi le fait de ne pratiquer que l’ostéopathie et pas la médecine ou la kinésithérapie est un atout ? Ce concept d’exclusivité serait plus symptomatique d’un complexe des ostéopathes n’ayant pas de diplôme médical ou paramédical.
    Il est par ailleurs évident que le fait d’avoir effectué une formation de kiné ou de médecin préalable n’est pas un critère de qualité non plus.
    L’ostéopathie est reconnue et il existe des ostéopathes, des kinésithérapeutes ostéopathes et des médecins ostéopathes qui devraient pratiquer la même discipline sous la même bannière celles de l’ostéopathie . Ce projet semble malheureusement utopique.
    Il suffit ,pour en prendre conscience,de consulter les pages jaunes où l’on distingue les rubriques : médecins ostéopathes et ostéopathes.
    A quoi bon avoir reconnu l’ostéopathie ?

    Conclusion : Si les label R.O.F. ou autre UFOF SNOF SNIF SNOUF vous permettent de développer votre patientelle , investissez pour vous même mais n’espérez pas faire acte de bienfaisance pour la profession.

  31. Je ne suis pas au courant de cette affaire. Ceci regarde le CN. Pour l’irregularité, il faut poser la question au parrain et au CN. Les raisons m’en sont inconnues. Mais est ce que cette affaire doit être exposée dans un blog? Est ce que cela ne pouvait pas être réglé d’une façon plus posée?

  32. Yannick BENET dit :

    d’une façon plus posée, c’est à dire au téléphone calmement, je suis tout à fait d’accord Barnabé. Ca aurait pu se faire si Mme Durantet Penaud nous répondait quand on l’appel depuis jeudi et qu’elle nous envoie sur répondeur

  33. Brice Berino dit :

    Bonjour à tous,
    Je suis dans le même cas que Baptiste, Yannick, Charlotte et les autres. Je viens de lire tout ces commentaires et franchement c’est l’impasse.
    Pour nous j’entends. Je suis d’accord avec cette stratégie inavouée de découragement de la part du RoF. Il est clair et net que les jeunes dérangent et que ceux qui dirigent le registre craignent quelque chose…Quoi ? On se le demande.
    Ah mais si, j’y suis !! La déferlante des jeunes ostéopathes parrainés par des dissidents qui viennent à la conquête du registre. Ca fait peur c’est évident (chacun jugera).
    Quoiqu’il en soit ça n’explique ni ne justifie leur absence de correction. Répondre à nos appels ou courriels c’est avoir la civilité requise quand on prône l’éthique et la déontologie. C’est aussi continuer un dialogue amorcé par notre demande d’adhésion. C’est affirmer une volonté de construire ensemble la vitrine d’une profession; leur refus doit pouvoir être argumenté clairement et simplement et nous permettre de comprendre précisément ce qui le motive.
    Nous ne sommes pas acceptables.
    Très bien, que devons-nous changer ?

    Sommes-nous, les ostéopathes nés en 2011 au CEESO Paris, indésirables de fait pour participer à l’histoire du RoF ?

    Eclairez-nous, svp !

  34. Amaury STOKLOSA dit :

    J’ai eu la secrétaire générale du ROF, Mme Durantet Penaud, au téléphone qui m’a apporté quelques explications sur le refus de nos adhésions.

    Le problème dans nos dossiers concerne nos parrains. Or, ces derniers ont tous bien plus que trois ans d’ancienneté au ROF.

    Elle m’a précisé qu’un de mes parrains fais l’objet d’une procédure au ROF, et que par conséquent, il ne pouvait parrainer un nouveau professionnel et lui transmettre les valeurs étiques et déontologiques de la profession.

    Mes deux parrains, Mr Bertrand BOURIAUD et Mr Pascal JAVERLIAT, n’ont à ce jour reçu aucun courrier les avertissant de cette procédure et ne sont pas au courant des agissements du ROF.

    Pour résumer la situation : je ne suis pas, comme beaucoup d’autres, membres du ROF à cause d’une seule et unique raison (valable?), la procédure à l’encontre d’un de mes parrains, qui n’est même pas au courant des agissements du ROF à son encontre.

    Je ne peux donc pas me satisfaire des ces réponses fondées sur aucun arguments concrets et sur cette procédure dont seul le ROF est au courant.

    La crédibilité des dirigeants de ce registre est entachés d’irrégularités ( comme nos dossiers d’adhésion!!!!!!!), j’espère donc qu’ils nous apporterons des raisons VALABLES sur nos refus d’adhésion le plus rapidement possible.

    • pascal dit :

      Je viens de lire qu’une de mes filleuls n’avait pu accéder au ROF parce qu’un de ses parrains faisait l’objet d’une procédure. Je suppose que le terme procédure fait référence à une procédure disciplinaire. Si c’est le cas, je n’ai à ce jour rien reçu de la part de la commission chargée de cela au ROF. Après renseignement, Bertrand Bouriaud non plus. Or, lorsque nous (le conseil national de l’époque) avons rédigé la procédure de conciliation et de discipline, c’était justement pour que le conseil national ne soit plus juge et partie ; pour que les pouvoirs soient séparés. La procédure est contradictoire. La personne concernée doit pouvoir accéder à toutes les pièces du dossier, doit pouvoir s’expliquer et éventuellement être épaulée. Et tant qu’un adhérent n’a pas été sanctionné, il est présumé innocent. Il peut donc parrainer un(e) confrère (sœur).
      Et qu’on ne vienne pas me dire que si la seule chose qui coinçait, c’est un parrain, aucun membre du conseil national ne pouvait se substituer. Combien de fois l’a-t-on fait précédemment, pour ne pas retarder l’adhésion d’un postulant. Y compris des membres du conseil national actuel

  35. Thierry Cajgfinger dit :

    c’est peut être aussi parce que le ROF semble faire la sourde oreille que les gens se défoulent sur le blog ??

  36. Tout cela est consternant.
    Un postulant ne doit être admissible et par conséquent admis au Registre que pour ses compétences et statuts et non arguant de quelque parrainage … nous sommes une famille mais pas une mafia, que sais-je?
    Le temps passe et pourtant le temps presse !
    Cessons de nous ridiculiser face aux pouvoirs publics et au reste de l’équipe de santé.
    Cordialement
    A.C.Giraud

  37. sebastien Demarcq dit :

    Et bien les jeunes , gardez votre argent!!!!!.
    Les temps sont dures.
    vous avez l’embarras du choix pour adhérer à une ASP; il y en a 10.
    Mais réfléchissez bien à quoi ça sert .
    courage :)

  38. Duflos Guillaume dit :

    « Un Conseil interrégional peut se saisir d’office ou être saisi par écrit par un patient, par le Conseil national du R.O.F., un membre du R.O.F. ou tout tiers ayant intérêt à agir, pour soit rechercher une conciliation uniquement, soit demander une procédure disciplinaire, en cas de :

    * Non respect des statuts, ou du règlement intérieur, ou du Code de déontologie,
    * Non respect des principes éthiques, de probité, de moralité, d’indépendance ou de compétence,
    * Plus généralement, pour tout motif dont la gravité s’avère incompatible avec la qualité de membre du R.O.F. »

    Donc pascal si je lis bien la saisine peut se faire par le CN?

    • pascal dit :

      Bien sur et c’est normal. Les membres du conseil national sont avant tout des adhérents. Pour autant, une saisine ne constitue pas une décision, fut elle de conciliation. Ce n’est pas au conseil à décider des mesures à prendre mais à la commission dont dépend l’adhérent.
      Rappelons que les lettres de parrainage qui sont demandées pour accéder au ROF sont un héritage de l’époque où l’ostéopathie était illégale et que le ROF militait pour un exercice exclusif de l’ostéopathie pour les non médecins. Le ROF demandait donc à ses futurs adhérents d’être « hors du champs du droit » ; l’exercice pour les non médecins étant illégal. Le seul moyen que nous avions était de faire attester par deux personnes de l’association qui connaissaient le postulant, qu’effectivement, celle ou celui-ci répondait aux critères demandés. Ces parrainage sont maintenant surannés mais les adhérents y semblent attachés, donc ils sont toujours demandés.
      En tout état de cause, il n’ont pas pour objet de vérifier « les bonnes moeurs » de celle ou celui qui parraine puisque cela a déjà été fait et que des procédures existent pour sanctionner le cas échéant, l’adhérent qui ne respecterait plus les règles de l’association. Les lettres de parrainage ont pour objectif d’attester « les bonnes moeurs » de celui ou celle qui veut adhérer. En aucun cas le conseil national ne peut refuser l’adhésion du postulant sur des éléments qui concernent le parrain, à part bien évidemment si celui-ci n’est pas adhérent au ROF (non adhésion ou exclusion) ou est adhérent depuis moins de 3ans (réglement intérieur: deux lettres de parrainage émanant de membres actifs du R.O.F. depuis au moins trois ans)
      Attendons donc que Bertrand Bouriaud reçoive les informations du conseil national. La politesse aurait voulu qu’il les ait reçues avant que la newsletter n’ait été publiée sur le site du ROF mais bon.
      Je crains fort que le conseil national ait outrepassé ses prérogatives mais il est toujours possible de réparer la faute et d’ouvrir les portes du ROF à ces personnes avec effet rétroactif à la date du dernier conseil. Afin qu’elles (ils) puissent recevoir leur carte professionnelle et participer aux débats de l’assemblée générale. Le conseil national n’a pas à faire la justice. Qu’il nous montre qu’il peut faire preuve de tempérance dans ses décisions.

  39. dubois dit :

    Ce blog est un espace de réflexion et d’échange ou de manipulation à des fins politiques?
    Je trouve réducteur de penser que les membres du CA du ROF n’agissent qu’avec des arrières pensées!
    Dans ce cas tout le monde le fait et Pascal Javerliat a des intérêts à animer et orienter ce blog?
    Nous sommes proche de l’AG.
    J’espère me tromper!
    Les ostéopathes sont ils pires que les politiciens avant les élections présidentielles?
    Notre profession nous apprend à ECOUTER et à trouver des solutions toute le journée, nous pouvons peut être continuer en dehors du cabinet!

  40. Thierry Cajgfinger dit :

    A l’heure où les chiros viennent d’obtenir hier réglementairement ce dont les ostéopathes se prennent à rêver dans leurs luttes intestines ou ubuesques, c’est vrai que quelques soient les intentions manichéennes des uns ou/et des autres, le temps passe vite et à charge contre l’ostéopathie.

    Attendons encore un peu que chacun jouent les Achille et il ne restera plus grand chose.

    http://www.osteopathie-france.net/essai/

    • sebastien Demarcq dit :

      Effectivement c’est un très bon décret . je note qu’il est très détaillé et je pense que c’est le fait fait d’une bonne négociation avec le ministre . En plus les chiros vont accéder aux stages hospitaliers.

      pauvres de nous , snif

  41. Baptiste FERNANDEZ dit :

    En effet comme le souligne la Secrétaire générale du Registre des Ostéopathes de France,
et Responsable du département Admission dans sont droit de réponse qu’elle a souhaité publier sur le site osteopathie-france.net, une lettre a bien été envoyé. Cependant les motifs de rejets ne me semblent pas clairement expliqués comme je l’avais déjà souligné dans un message précédent. Il semblerait qu’un de mes parrainages ne soit pas « conforme et régulier ». Pour autant les deux respectaient ce qui m’a été demandé lors de mon inscription, à savoir : « Nous vous rappelons que les ostéopathes DO MROF qui vous parrainent et garantissent votre éthique et votre exercice, doivent avoir trois années d’inscription au R.O.F. »
    Je demande donc plus d’explication et c’est bien là que je n’ai pas de réponse. Il semblerait qu’il y ai eu un choix délibéré de ne plus répondre au téléphone du vendredi après-midi au samedi soir, mais cela continue… Et pour ce qui est du harcèlement, je ne crois pas qu’un message sur un répondeur le vendredi et un second le samedi soit réellement du harcèlement.
    Si une procédure est en cours contre l’un deux (sans qu’il en ai été informé pour le moment), je ne vois pas en quoi ceci devrait intervenir sur l’admission d’une nouvelle personne alors que ma lettre respecte tout les critères demandé pour l’admission d’un nouveau membre, et qu’à ce jours mes deux parrains sont toujours membres du ROF depuis plus de 3 ans.

  42. Edouard-Olivier RENARD dit :

    Pour rebondir sur ce qui a été dit plus haut les ostéopathes ont pour pires ennemis qu’eux-mêmes.
    Ce qui se passe actuellement au ROF et peut être ailleurs aussi, n’est que le phagocytage par quelques individus qui prétendent être dépositaires d’une caution morale en s’autorisant des postures on ne peut plus pathétiques.

    Je ne nourris aucune illusion sur l’avenir de l’ostéopathie tant que ces procédés seront la règle: On ne peut que regretter que cette règle de l’autolyse perdure depuis près de 20 ans.

  43. Bonjour à tous,

    Je partage un grand nombre de vos inquiétudes. Néanmoins j’ai fait un choit différent de certains d’entre vous en restant au ROF.

    Sans jugement aucun car nous assumons tous ici nos positions.

    Je ne suis profondément pas en accord avec un certain nombre d’agissements de ce nouveau bureau, mais je souhaite pouvoir agir au moment de l’AG par mon vote.

    Donc pour la cooptation de nouveaux confrères, qui plus est émanant du CEESO (mon ancienne école) et dans la mesure où je n’ai pas participé directement à la fronde, je me propose pour celui qui le souhaite de le parrainer pour l’adhésion au ROF.

    Merci de me contacter par email afin de pouvoir agir sereinement.

    Bien ostéopathiquement votre !

    emmanuelfrantz@mac.com

Laisser un commentaire