Articles Taggés ‘resosteo’

Ouvrons le débat

28 septembre 2012

Stéphane Berthet a posté un commentaire suite à la discussion  qu’il a eue avec Bertrand Bouriaud, président du think tank la double arche. Il s’interroge sur la politique de resostéo de n’accepter que des n° ADELI 00. A l’heure où la position des représentants des kinésithérapeutes semblent rejoindre celle de notre think tank:

  • « Les professionnels de santé, dont les masseurs-kinésithérapeutes, qui sont à l’origine des historiques de l’implantation de l’ostéopathie en France, exigent le maintien d’une formation spécifique à l’ostéopathie dans le cadre d’une filière de formation continue « en alternance ». Nous n’avons aucune opposition sur ce sujet. Bien au contraire. Nous pensons, sans emphase, que la République doit permettre à chacun d’évoluer, de pouvoir s’il le souhaite, changer de métier grâce à la formation professionnelle continue. Une grande partie des ostéopathes actuellement n’ont ils pas eu ce parcours?
  • Ils demandent qu’une séparation claire soit établie entre les ostéopathes de santé et non-professionnels de santé. Nous demandons la même chose pour une parfaite information et protection des usagers: création dans le CSP d’un livre dédié aux nouvelles professions intervenant dans le domaine de la santé afin de reconnaître l’ostéopathie comme une profession
  •  À cet effet, ils souhaitent que les conditions d’agrément des instituts de formation en ostéopathie pour les professionnels de santé soient distinguées et précisées de telle sorte qu’ils soient expressément qualifiés dans les textes d’établissements de formation continue, dépendants à ce titre du ministère du travail, de l’emploi et de la santé et donc dispensés des procédures liées au rectorat. Les ostéopathes professionnels de santé réclament un cursus spécifique et adapté aux masseurs-kinésithérapeutes, suivant en cela les recommandations de l’OMS en la matière qui retient une base de 1 000 heures de formation. » Là aussi, aucune opposition dès lors que le contenu final de la formation est le même et que les établissements délivrent un master en ostéopathie.Voir la totalité de la question écrite ici

J’ai trouvé intéressant d’ouvrir le débat. Res0stéo doit-il s’ouvrir à tous les professionnels puisqu’un réseau n’a pas vocation de représenter des personnes mais des idées? L’approche n’est pas orthodoxe mais n’est-il pas temps de changer de logiciel?

Ci dessous un résumé de la réflexion de Stéphane Berthet:

Bertrand, merci pour ta réponse. A l’évidence, tu sembles refuser la discussion avec les ostéopathes. Tu continues à défendre un numéro plutôt que l’ostéopathie. c’est un choix. Tu as sans doute tes raisons. Personnellement, je préfère défendre l’ostéopathie plutôt qu’un simple numéro qui ne veut rien dire. Tu es ostéopathe ? Vraiment ? Moi je le suis à 200% !!! Pourquoi donc ne pourrions nous pas nous entendre pour l’ostéopathie ? Que cherche un ostéopathe français aujourd’hui ? La reconnaissance, la reconnaissance de l’ostéopathie, une meilleure réglementation de l’ostéopathie avec un numerus clausus (ou tout autre moyen qui permettrait une régulation des flux), que l’ostéopathie en France puisse avoir un avenir digne de ce nom ? alors, STP, arrête d’être optu comme tu peux l’être. D’un côté, tes convictions sont respectables; mais si tu réfléchis un peu, réalise que ce qui tue l’ostéopathie en France à petit feu c’est cet hyper corporatisme incontrolable dont tu es une victime. Ouvre toi un peu. Réalise que seule l’union des ostéopathes (des vrais, des praticiens, des amoureux, … qu’ils soient nini, kinés ou toubibs) peut nous permettre de sortir du merdier dans lequel nous sommes. Combien d’heures par semaine pratiques-tu ? Perso c’est environ 30 heures. Je continue à faire de la MK à côté ? Et alors ? C’est pire que de ne rien faire ou que de bosser au Mac DO ? En quoi suis-je moins exclusif que d’autres (une majorité malheureusement aujourd’hui…) ? Je suis professionnel de santé, passionné par l’ostéopathie, praticien, ouvert à une union PS/NPS et en plus déjà connu chez les PS de part mes anciennes fonctions. Profitez en, bon sang ! servez vous-en comme argument.. Utilisez moi pour essayer de faire évoluer l’ostéopathie en France plutôt qu’elle ne meure à cause de l’hyper corporatisme… Le ridicule ne tue pas, il paraît… J’ai bien peur que si cela continue ainsi, le ridicule lié à l’hyper corparatisme signe la mort de l’ostéopathie en France. Une question à laquelle j’apprécierais que tu me répondes simplement et honnêtement : c’est quoi un ostéopathe en France en 2012 ? Rés0sté0 est une bonne idée. Je partage ses objectifs. Mais je suis PS, ostéopathe, praticien, … Rés0sté0 cherche à ce que les ostéopathes deviennent PS, mais je ne peux pas y participer parce que ostéopathe PS…. Quelle crédibilité espère tu ???

Cordialement, amicalement, confraternellement et ostéopathiquement. Stéphane.

L’invité du blog: Bertrand Bouriaud

15 septembre 2012

 

 

 

Notre think tank a été reçu, mercredi 12 septembre, par le conseiller technique de François Hollande pour lui faire part de son analyse de la réglementation de l’ostéopathie et des solutions possibles pour améliorer le dispositif actuel.

 

 

 

Parfaitement conscient que la réglementation ne correspond pas, loin sans faut,  à ce que la loi Kouchner de 2002 envisageait, le nouveau gouvernement est décidé à se saisir du dossier. Il ressort que seules des dispositions législatives permettraient d’apporter les modifications nécessaires. Une loi dans le domaine de la santé sera proposée dans les prochains mois. La commission des affaires sociales y travaille déjà. Ne ratons pas le coche une nouvelle fois.

L’absence de consensus dans la profession, y compris au sein des organisations représentant les ostéopathes ADELI 00, demeure le problème qu’il faudra surmonter. Suite à l’échec des tentatives d’union auquel nous assistons, la seule possibilité est de dépasser cette représentativité, en laissant les ostéopathes afficher individuellement leur soutien à un projet.

Les objectifs du think tank sont à la fois simples et pragmatiques. Ils s’inscrivent dans les recommandations du rapport de l’IGAS. Ils ne nécessiteront pas de nombreux articles pour être traduits dans une loi:

 

  • Création dans le code de la santé publique d’un livre dédié aux nouvelles professions intervenant dans le domaine de la santé afin de reconnaître l’ostéopathie comme une profession.
  • Reconnaissance de la formation initiale à l’ostéopathie au niveau Master 2, ce qui limitera mécaniquement le nombre des écoles, fautes pour certaines de pouvoir répondre au cahier des charges d’un tel niveau d’enseignement
  • Création d’une autorité administrative indépendante chargée de faire appliquer et évoluer la réglementation de la profession, afin que notre ministère de tutelle ne soit plus seul décisionnaire.

 

 

 

Si vous adhérez à ce projet, faites le savoir en rejoignant Rés0sté0. Résostéo n’est pas une association. C’est un réseau social dont l’accès est gratuit. Son but est de recenser les ostéopathes ADELI 00 qui soutiennent les trois objectifs mentionnés ci-dessus. Ni plus, ni moins. Lorsque nous pourrons démontrer qu’une majorité se dégage dans la profession, le législateur acceptera de voter une loi. Sinon, nous pourrons continuer de palabrer et constater l’ouverture de nouvelles écoles.

 

Bertrand Bouriaud

 

Président

 

Naissance du réseau professionnel des ostéopathes ADELI 00

9 novembre 2011

 

Suite aux nouvelles orientations décidées lors de l’assemblée générale du registre des ostéopathes de France, un certain nombre de professionnels a pris conscience que les associations socio professionnelles n’étaient plus en mesure de défendre les intérêts de la profession.

En effet, le ROF a décidé que la promotion de la profession ne ferait plus partie de ses prérogatives. L’assemblée générale a rejeté la motion qui proposait que « le conseil national milite pour une ostéopathie profession de santé, mette en conformité notre code de déontologie avec le cadre légal, oeuvre pour la mise en place d’une voix unique constituée d’associations rassemblant uniquement des ostéopathes exclusifs enregistrés auprès du répertoire ADELI avec le code 00. »

Face à cette sclérose, des idées nouvelles ne pouvaient qu’émerger. C’est chose faite à travers la création sur la toile d’un réseau professionnel d’ostéopathes ADELI 00 : rés0sté0.  Le réseau sera ouvert à tous les ostéopathes de France dont le code professionnel du numéro ADELI est 00, soit à ce jour 7400 personnes environ. Son adhésion sera gratuite.

plus d’info ici